•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un Ontarien plaide coupable d'avoir voulu se joindre à Daech

Pamir Hakimzadah
Pamir Hakimzadah Photo: (Facebook)
La Presse canadienne

L'Ontarien Pamir Hakimzadah a plaidé coupable, vendredi, d'avoir quitté le Canada pour tenter de se joindre à Daech, le groupe armé État islamique, en Syrie.

L'homme de 29 ans, originaire de Toronto, a reconnu sa culpabilité devant la Cour supérieure de l'Ontario, à Toronto, face à une accusation d'avoir quitté le Canada dans le but de participer aux activités d'un groupe terroriste.

Le Service des poursuites pénales du Canada a précisé dans un communiqué que M. Hakimzadah, qui avait initialement clamé son innocence, était parti du Canada le 22 octobre 2014, pour se rendre en Turquie, où il a essayé de se déplacer vers la Syrie pour se joindre à Daech.

Selon le procureur de la Couronne Christopher Walsh, un chauffeur de taxi en Turquie a soupçonné M. Hakimzadah de vouloir rejoindre le groupe terroriste et a alerté la police.

Les autorités turques avaient banni l'individu du pays pendant un an et l'avaient déporté au Canada.

Selon le procureur, M. Hakimzadah a admis qu'il avait tenté de se joindre aux extrémistes.

Le crime est passible d'une peine d'emprisonnement de dix ans.

Selon le Service des poursuites pénales du Canada, Pamir Hakimzadah est la cinquième personne à être reconnue coupable de cette accusation depuis l'ajout de cette disposition dans le Code criminel, en 2013.

Terrorisme

Justice et faits divers