•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mort de Ron Joyce, le cofondateur de la chaîne Tim Hortons

Ron Joyce a un café Tim Hortons à la main.

Ron Joyce, le cofondateur de l'empire Tim Hortons, est décédé jeudi. Il avait 88 ans.

Photo : La Presse canadienne / Aaron Harris

Radio-Canada

L'homme d'affaires originaire de la Nouvelle-Écosse a bâti sa fortune après avoir été choisi par Tim Horton pour ouvrir le premier magasin franchisé.

Né à Tatamagouche, en Nouvelle-Écosse, Ronald V. Joyce a été élevé par sa mère, veuve à 23 ans, avec son frère et sa soeur, dans une maison sans eau ni électricité, avait-il confié lors d’une entrevue avec CBC en 2006.

À 15 ans, Ron Joyce quitte le domicile familial pour s’installer à Hamilton, en Ontario. Il a d’abord servi dans la marine et dans la police avant de se lancer dans le commerce de café.

Tim Horton, qui jouait à l'époque pour les Maple Leafs de Toronto, a ouvert son premier magasin à Hamilton en 1964. Lorsqu'il a décidé d’agrandir, il a choisi Ron Joyce comme premier franchisé.

Photo en noir et blanc de Ron Joyce et Tim Horton dans un magasin de beignes.

Ron Joyce, à gauche, et Tim Horton, joueur de la LNH, ont démarré leur empire de beignes à Hamilton, en Ontario.

Photo : Tim Hortons

D'une franchise à un empire de 4500 établissements

L’homme d’affaires a confié ne rien savoir sur la préparation des beignes lors de son premier quart de travail. Mais bon sang, j'ai emprunté 10 000 $ à la coopérative de crédit et j'ai dû apprendre très vite, a-t-il déclaré lors d'une entrevue.

Devanture du premier magasin de beignes Tim Hortons.

Le premier Tim Hortons a ouvert ses portes dans un garage reconverti à Hamilton le 17 mai 1964.

Photo : Tim Hortons

Après la mort de Tim Horton dans un accident de voiture en 1974, Ron Joyce a pris intégralement son activité en main et a supervisé sa croissance, jusqu’à en faire une entreprise valant des milliards de dollars. Il y a maintenant plus de 4500 établissements Tim Hortons dans le monde, dont 3600 au Canada.

En 1996, Joyce a vendu l’entreprise à Wendy's International dans le cadre d’un contrat d’une valeur de 580 millions de dollars. En 2014, Tim Hortons a été racheté par un autre géant américain de la restauration rapide, Burger King, pour 12 milliards de dollars.

Activité philanthropique

En hommage à l’ancien joueur, Ron Joyce a également créé la Fondation Tim Horton pour les enfants permettant d'envoyer des enfants de familles défavorisées à des camps d'été.

Un jour par année, l’intégralité des ventes de café des établissements Tim Hortons sert à financer les sept camps, dont un aux États-Unis et un dans la ville natale de Ron Joyce, Tatamagouche.

En 1992, M. Joyce a été nommé membre de l'Ordre du Canada pour son travail auprès des enfants. Il a également créé la Joyce Family Foundation, qui vise à rendre l’éducation plus accessible grâce à des bourses d’études.

Polémique

En 2013, une femme a poursuivi l'homme d'affaires en justice pour 7,5 millions de dollars, affirmant qu'il l'avait agressée sexuellement à son domicile de Burlington, en Ontario. Des allégations que Ron Joyce a niées, déclarant que la femme l'extorquait. L'enquête est toujours en cours.

Restaurants

Économie