•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le rappeur MHD, en détention provisoire pour homicide, annule son spectacle à Montréal

Le jeune homme sourit, le pouce en l'air.

Le rappeur MHD au Centre Pompidou, à Paris, en novembre 2018.

Photo : wireimage / Foc Kan

Radio-Canada

Le concert du rappeur MHD n'aura pas lieu, a annoncé jeudi l'Olympia de Montréal, car l'artiste « a dû annuler sa tournée américaine du 15 au 26 février ».

Le rappeur français est en prison depuis le 15 janvier. Il a été placé en détention provisoire lors d'une enquête pour homicide volontaire, à la suite de la mort d’un jeune homme de 23 ans dans une rixe le 6 juillet dernier à Paris.

La victime aurait été battue et attaquée à l’arme blanche, dans ce qui s’apparente à « un règlement de compte entre bandes du Xe et du XIXe arrondissement » impliquant une quinzaine de personnes, d’après une source proche du dossier interrogée par l’Agence France-Presse.

La cour a ordonné jeudi que le rappeur MHD soit maintenu derrière les barreaux. Trois autres suspects ont été mis en examen pour la même affaire.

Questionnée par Radio-Canada, la porte-parole de l’Olympia a expliqué que « bien entendu, les procédures judiciaires en cours sont en cause ».

Les autres spectacles, qui devaient se dérouler à New York, à San Francisco, à Los Angeles, à Washington et à Chicago, affichent tous « annulé ».

Les personnes qui ont acheté un billet pour le spectacle du 20 février pourront se faire rembourser auprès de l’Olympia.

L’implication du rappeur contestée

Dans un communiqué diffusé il y a deux semaines, une des avocates du rappeur, Me Elise Arfi, a fait savoir que l’artiste « conteste toute implication dans cette rixe, sa présence sur le lieu des faits n'étant pas avérée ».

Me Arfi a ajouté jeudi qu’elle était « dans l'incompréhension » face à la décision de garder l’artiste derrière les barreaux, et a assuré qu’ils restent « mobilisés pour solliciter sa remise en liberté ».

Avec les informations de Libération, et LCI.fr

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !