•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Québec veut faciliter le démarrage de nouvelles mines

Des camions travaillent dans une mine à ciel ouvert

Le gouvernement Legault veut réduire la lourdeur et la complexité des procédures pour exploiter une mine.

Photo : Radio-Canada

Jean-Louis Bordeleau
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Questionné sur la suite à donner au Plan Nord, le gouvernement Legault répond qu'il soutient l'ouverture de nouvelles mines. Pour y arriver, le ministre des Ressources naturelles entend alléger le fardeau administratif imposé aux promoteurs miniers.

Démarrer un projet minier au Québec nécessite 660 permis et autorisations du gouvernement provincial selon Jonatan Julien.

En entrevue à Boréale 138, le ministre des Ressources naturelles concède que plusieurs de ces informations peuvent être redondantes.

Il prévoit réduire la lourdeur et la complexité de ces procédures.

Le ministre caquiste Jonatan Julien porte un coquelicotAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jonatan Julien, ministre de l'Énergie, des Ressources naturelles et responsable de la Côte-Nord

Photo : Radio-Canada / Daniel Fontaine

« Dans les 660 permis, est-ce qu'on ne peut pas accompagner le promoteur avec une espèce de chargé de projet qui chemine avec lui dans le processus? »

— Une citation de  Jonatan Julien, ministre de l'Énergie, des Ressources naturelles et responsable de la Côte-Nord

C'est de la musique à nos oreilles, commente la présidente de l'Association minière du Québec, Josée Méthot.

Actuellement, on a besoin des permis environnementaux du ministère de l'Environnement, des permis de Faune et Parc, du ministère de l'Énergie et des Ressources naturelles pour exploiter une mine et souvent des permis du ministère des Transports, énumère-t-elle.

Josée Méthot en entrevue à Radio-CanadaAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Josée Méthot, présidente de l'Association minière du Québec

Photo : Radio-Canada

« Les délais sont très longs, ça nous prend plusieurs années et le nombre de permis est très élevé. »

— Une citation de  Josée Méthot, présidente de l'Association minière du Québec

Expansion

Cette approche réjouit également les travailleurs du fer.

Cette excellente initiative facilitera l'expansion de sociétés minières déjà existantes, selon le directeur général et commissaire industriel pour Développement économique Port-Cartier Bernard Gauthier.

On a Arcelor Mittal qui regarde certains projets, depuis les 10 dernières années, depuis l'expansion de 2011-2012, suggère-t-il.

D'ailleurs, à elle seule, la minière ArcelorMittal a versé près du tiers de toutes les redevances minières perçues par la province en 2017, soit près de 67,5 millions $.

Bernard Gauthier en entrevue à Radio-CanadaAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Bernard Gauthier, directeur général et commissaire industriel pour Développement économique Port-Cartier

Photo : Radio-Canada / Mathieu Boudreault

« Il y a des projets qui n'aboutissent pas parce que le marché souvent tombe avant même de pouvoir avancer nos projets. »

— Une citation de  Bernard Gauthier, directeur général et commissaire industriel pour Développement économique Port-Cartier

Environnement

Si le ministre affirme vouloir simplifier le processus administratif, il n'est pas question d'assouplir les réglementations en vigueur, notamment sur le plan environnemental.

On dit la même chose, on ne demande pas de déréglementer, précise Josée Méthot. On ne demande pas de réduire la protection de l'environnement ou réduire la protection de la population.

Le Conseil régional de l'environnement de la Côte-Nord est préoccupé par ces changements, mais ne croit pas qu'ils seront nécessairement négatifs pour la région.

D'après le reportage de Laurence Royer

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !