•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Elon Musk republie de vieilles informations sur Tesla

Elon Musk parle au micro devant un mur rouge.
Elon Musk promet que Tesla « n'engagera aucune poursuite judiciaire contre quiconque veut utiliser notre technologie en toute bonne foi ». Photo: Reuters / Aly Song
Agence France-Presse

Elon Musk retweete une information liant à un communiqué ancien de Tesla remontant à 2014. Dans cette publication, Musk annonçait que tous les brevets de Tesla, le constructeur de véhicules électriques qu'il a fondé, seraient désormais dans le domaine public, au nom de la lutte contre les changements climatiques.

La première publication de cette nouvelle ne disait pas que cette information était basée sur un communiqué ancien de l'entreprise qui remontait à 2014. L'AFP a donc décidé de retirer cette dépêche.

Dans un blogue, le milliardaire haut en couleur promet que Tesla « n'engagera aucune poursuite judiciaire contre quiconque veut utiliser notre technologie en toute bonne foi ».

Un geste tout à fait hors de l'ordinaire dans un monde où la moindre idée, voire la moindre ébauche, est brevetée pour tenter d'en tirer profit ultérieurement.

« Tesla a été créé pour accélérer l'avènement du transport durable. Si nous ouvrons la voie pour créer un véhicule électrique attrayant, mais que nous semons ensuite derrière nous des mines sous forme de brevets, nous agissons à l'encontre de notre but premier », explique M. Musk.

Le patron de Tesla souligne qu'il se méfie des brevets, tout juste bons à « freiner le progrès, à permettre à des entreprises géantes de camper sur leurs positions et à enrichir les avocats ».

Le Model 3 2018 de Tesla.Le Model 3 2018 de Tesla Photo : Associated Press / David Zalubowski

Les voitures à essence sont « la vraie concurrence »

Le groupe a bien déposé des brevets après la création de Tesla, de crainte que les géants de l'automobile ne copient sa technologie et s'appuient sur leurs immenses chaînes de production et réseaux de vente et de promotion pour écraser Tesla.

« Rien n'était plus éloigné de la réalité », a cependant constaté M. Musk, les voitures électriques ou autres véhicules « propres », représentant « en moyenne bien moins de 1 % de leurs ventes totales ».

Pour lui, il est impossible pour Tesla de « construire des voitures électriques assez rapidement pour répondre à la crise du carbone » et la vraie concurrence « c'est l'énorme flot de voitures à essence qui sortent des usines du monde entier tous les jours ».

M. Musk souligne que ce ne sont pas les brevets qui protègent une entreprise de la concurrence, mais sa capacité à attirer « les meilleurs ingénieurs du monde ».

Tesla – qui a annoncé mercredi des résultats mitigés − voyait son titre demeurer en très légère baisse dans les transactions électroniques suivant la clôture de Wall Street, après l'annonce spectaculaire de son fondateur.

Industrie automobile

Économie