•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Les Chinois célèbrent en 2019 l’année du Cochon

    Photo de réveillon d'une famille chinoise de Montréal en 1973.
    Les Chinois entreront le 5 février dans l'année du Cochon. Photo: Radio-Canada
    Radio-Canada

    Les Chinois sont en fête : ils vont souligner l'année du Cochon. Des journalistes de Radio-Canada ont suivi des célébrations passées de ce Nouvel An chinois.

    Le Nouvel An chinois se célèbre cette année le 5 février. Cette fête est mobile, car les Chinois utilisent un calendrier lunaire plutôt que solaire comme l’est le calendrier grégorien employé au Canada.

    La date du Nouvel An varie donc pour les Chinois. Mais il arrive toujours entre les 21 janvier et 19 février dépendant de quand apparaît la deuxième nouvelle lune depuis le solstice d’hiver.

    Cette année pour les Chinois sera sous le signe du Cochon.

    Douzième signe de l’astrologie chinoise, le cochon amène fortune et chance. Ce sera aussi une année propice aux gains financiers et aux investissements.

    En 1973, les 70 000 Chinois du Canada célébraient l’année du Buffle.

    Nouvelles, 17 février 1973

    Le journaliste André Dufour propose un reportage le 17 février 1973 qui explique différents rites liés à cette fête.

    On souhaite une bonne année en plaçant des offrandes sur l’autel des ancêtres familiaux. Puis les parents donnent des étrennes à leurs enfants, notamment des enveloppes rouges contenant de l’argent.

    Le Nouvel An à la maison se conclut par un réveillon élaboré où plusieurs plats et desserts ont une profonde signification.

    Lorsque Mao Tsé-Toung et les communistes ont pris le pouvoir en Chine en 1949, ils ont aboli les festivités du Nouvel An.

    En 1983, le journaliste Jean-François Lépine est le correspondant de Radio-Canada à Pékin.

    Téléjournal, 18 février 1983

    Il constate dans un reportage diffusé au Téléjournal du 18 février 1983 que le gouvernement chinois permet de nouveau les célébrations du Nouvel An.

    L’année 1983, comme celle de 2019, est sous le signe du Cochon.

    Le journaliste observe que le retour de cette fête traditionnelle est fort apprécié de la population.

    Ressortent des coulisses les acteurs de l’opéra qui déambulent dans les rues. On entend par ailleurs des orchestres d’enfants qui jouent sur des instruments folkloriques chinois.

    Le Nouvel An est aussi la période de l’année durant laquelle des centaines de millions de personnes traverseront la Chine par chemin de fer, par route, par avion afin de se réunir avec leurs familles dans leur ville d’origine.

    En 2019, les autorités chinoises prévoient une augmentation des voyages de 0,6 % par rapport à 2018.

    Encore plus de nos archives

    Archives

    International