•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le dernier spectacle de l’Homoncule

Radio-Canada

La dissipation d'un nuage de poussière et de gaz situé entre la Terre et Eta Carinae rendra cette étoile beaucoup plus brillante à partir de 2032, ce qui occultera la nébuleuse de l'Homoncule qui l'entoure. Explications.

Une image d’Eta Carinae prise par Hubble en 2000.Agrandir l’imageÀ gauche : une image d’Eta Carinae prise par Hubble en 2000. À droite : ce à quoi l’étoile pourrait ressembler d’ici 2032, quand elle aura occulté sa nébuleuse. Photo : NASA/N. Smith et J. Morse

La naissance de l’Homoncule

En 1845, l’étoile Eta Carinae a subi une éruption géante qui a éjecté des gaz et des poussières dans son voisinage. La nébuleuse de l’Homoncule (du petit homme) était née.

Depuis cet événement, l’étoile Eta Carinae est la deuxième étoile la plus brillante dans le ciel, après Sirius, et certainement l’une des plus mystérieuses de la Voie lactée observable à partir de l’hémisphère sud.

Elle est même visible en plein jour et facile à distinguer des autres étoiles instables du même type, les « variables lumineuses bleues », dont les nébuleuses ne sont pas visibles.

L’observabilité de celle de l’Homoncule permet donc depuis plusieurs années aux scientifiques de recueillir de l’information sur l’expansion, la structure bipolaire et la composition chimique de son étoile centrale.

Mais son occultation prochaine signifie qu’ils ne pourront plus l’observer directement, ce qui n’est pas considéré pour autant comme une mauvaise nouvelle.

Une luminosité expliquée

Des travaux ont récemment montré que l’étoile sera dix fois plus brillante que sa nébuleuse en 2032, ce qui ne permettra plus de la distinguer des autres étoiles du même type.

La présente étude, réalisée par un groupe de 17 astronomes dirigé par le Brésilien Augusto Damineli (à laquelle a participé le Pr Anthony Moffat de l’Université de Montréal), montre que l’augmentation de la luminosité d’Eta Carinae n’est pas intrinsèque à l’étoile elle-même, contrairement à ce qu’ils pensaient jusqu’à aujourd’hui.

Selon eux, cette plus grande brillance serait probablement causée par la dissipation d’un nuage de poussière et de gaz lié à la nébuleuse de l’Homoncule qui se trouverait dans notre champ de vision à partir de la Terre.

Cette partie de la nébuleuse voile presque complètement l’étoile et ses vents, masquant ainsi en grande partie sa lumière, qui émane vers la Terre.

Mais l’Homoncule dans son ensemble reste visible et peut être observée directement, car elle est 200 fois plus grande que le nuage occultant. Son éclat n’est donc presque pas affecté par le nuage. Du moins pour le moment, puisque d’ici environ 2032, le nuage de poussière se dissipera, si bien que l’Homoncule ne sera plus visible, submergée par l’éclat de l’étoile en son centre.

Le saviez-vous?

  • Eta Carinae se trouve à environ 10 000 années-lumière de la Terre;
  • Sa luminosité est pas moins de cinq millions de fois supérieure à celle du Soleil;
  • Sa masse estimée est d'environ 100 masses solaires.

Cette nouvelle réalité permettra de réaliser une série d’études plus approfondies sur Eta Carinae elle-même.

Cela pourrait enfin nous permettre d’étudier la véritable nature de la région centrale de l’étoile et de démontrer qu’il s’agit d’un système binaire dans lequel deux étoiles gigantesques interagissent.

Anthony Moffat, Université de Montréal

Le détail de ces travaux est publié dans la revue Monthly Notices of the Royal Astronomical Society (Nouvelle fenêtre) (en anglais).

Astronomie

Science