•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Voici pourquoi vos appareils fonctionnent mal quand il fait froid

Une personne regardant un téléphone dehors en hiver

Dès que la température descend sous 0°C, les appareils commencent à rencontrer des problèmes.

Photo : Shutterstock / Jannis Tobias Werner

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Winnipeg, jeudi 31 janvier : -42°C avec le refroidissement éolien. Bien emmitouflé dans vos habits d'hiver, vous mettez le pied dehors pour prendre une bouffée de votre cigarette électronique. Le vent glacial vous mord les joues, mais pas pour longtemps. Après seulement quelques minutes dehors, la pile de votre cigarette électronique, pourtant fraîchement chargée, vient de rendre l'âme.

Le froid polaire qui balaie actuellement les Prairies canadiennes et le Midwest américain n’affecte pas que les vivants. Les appareils électroniques aussi en souffrent. Mais pourquoi ces bijoux technologiques, sur lesquels travaillent certains des meilleurs ingénieurs au monde, ne supportent pas l’hiver?

Plusieurs éléments des appareils sont potentiellement en cause, mais la principale coupable est généralement la pile.

Des piles pour l'été

Photographes, cyclistes hivernaux, vapoteurs et tous ceux qui essaient de se divertir avec leur téléphone en attendant l’autobus le savent : les piles ne conservent pas leur charge très longtemps par temps froid.

Les ubiquistes piles lithium-ion qui alimentent la plupart des appareils électroniques portatifs ont en effet une caractéristique très utile à des températures plus modérées : elles dégagent très peu de chaleur. Lors d’épisodes de grand froid, la réaction chimique interne de la pile ralentit, puisqu’elle n’est pas protégée par la chaleur résiduelle.

Concrètement, cela se traduit par des piles qui gardent leur charge moins longtemps.

Attention à la recharge!

Les fabricants d’appareils électroniques sont conscients de cette limitation des piles et la plupart d’entre eux déconseillent de les utiliser à des températures inférieures à 0°C. Le mieux que vous puissiez faire est de les garder proche de votre corps pour les réchauffer et ne les utiliser que si vous en avez absolument besoin.

Et si votre pile rend l’âme en raison du froid, ne branchez pas votre appareil immédiatement. L’alimenter en électricité alors que sa température interne n’est pas revenue à la normale pourrait l’endommager.

Les écrans, l'autre point faible

Mais les piles ne sont pas les seules à craindre le froid. Les écrans ACL comme ceux de la plupart des téléphones ou des GPS des voitures peuvent aussi mal réagir quand la température plonge sous zéro.

Comme leur nom l'indique, ces écrans sont composés de millions de petites cases (des pixels) contenant des cristaux liquides. Lorsqu'il fait trop froid - ou même trop chaud - les propriétés de ce liquide changent, ce qui modifie leur temps de réaction.

À basse température, les cristaux liquide mettent plus de temps à se positionner pour afficher la bonne couleur. Cela fait en sorte que les images qui apparaissent à l'écran peuvent être floues.

Avec les informations de Wired

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !