•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Qui dirige le Musée des beaux-arts du Canada?

Une silhouette d'homme et une silhouette de femme se découpent sur la façade du Musée, avec des points d'interrogation.

Un intérim d'un maximum de trois mois est en cours à la tête du Musée des beaux-arts du Canada.

Photo : Creative Commons Attribution-Share Alike 4.0 International

Kevin Sweet

Marc Mayer a quitté les fonctions de directeur général du Musée des beaux-arts du Canada (MBAC) le 18 janvier dernier, mais le nom d'un successeur ou d'une successeure n'a toujours pas été annoncé. Qui dirige actuellement l'institution, alors, et ce, pour combien de temps encore?

Lorsque le Franco-Ontarien Marc Mayer a été confirmé comme directeur général du MBAC en 2009, son prédécesseur, Pierre Théberge, était encore en poste. En fait, trois semaines ont séparé le départ de M. Théberge et l’arrivée de M. Mayer à la tête de l'institution.

Cette fois, la transition ne se fait pas aussi rapidement.

Marc Mayer a quitté son poste à la mi-janvier et, depuis, il demeure impossible de savoir qui lui succédera à la direction d’un des plus grands musées du Canada, et quand cette personne arrivera en poste.

Le département des relations publiques du MBAC a relayé les questions posées à ce sujet au Bureau du Conseil privé, qui gère le processus de sélection du candidat.

Qu’est-ce qui se passe?

Deux sources indépendantes confirment à Radio-Canada que le processus de sélection, entamé au début de l’été 2018, est terminé depuis déjà plusieurs semaines. Une courte liste de candidats potentiels a été rédigée et envoyée au gouvernement fédéral.

Pour l’heure, la porte-parole du MBAC, Geneviève Ménard, confirme par courriel qu'Anne Eschapasse, sous-directrice des expositions et du rayonnement, ainsi que Julie Peckham, sous-directrice de l’administration et dirigeante principale des finances, assureront l’intérim comme codirectrice et cochef de la direction du Musée des beaux-arts du Canada jusqu’à ce que le successeur de Marc Mayer soit entré en fonction.

De son côté, Stéphane Shank, gestionnaire des relations avec les médias au Bureau du Conseil privé, spécifie, lui aussi par courriel, que la loi sur les musées permet de désigner un dirigeant du musée pour assurer l’intérim comme directeur pendant moins de 90 jours.

Selon toute vraisemblance, le ministre de Patrimoine canadien Pablo Rodriguez devrait donc faire une annonce quant à qui prendra la barre du MBAC d’ici à la fin du mois d’avril.

D'ici là, les expositions sont planifiées et confirmées jusqu'à l'été 2021, explique Geneviève Ménard du MBAC, et une série de projets sont également en développement afin de compléter quelques ouvertures dans la programmation.

Une femme?

Peu de femmes dirigent de grandes institutions culturelles au pays. À l'heure actuelle, Karen Kain (Ballet national du Canada), Nathalie Bondil (Musée des beaux-arts de Montréal) et Catherine Tait (première femme à occuper la présidence de CBC/Radio-Canada) occupent de telles fonctions.

Est-ce que la direction du MBAC pourrait être confiée à une femme? Dans toute son histoire, seules deux femmes ont dirigé le Musée des beaux-arts du Canada : la Canadienne d’origine chinoise Hsio-Yen Shih, de 1976 à 1982, et Shirley Thomson, de 1987 à 1997.

Ottawa-Gatineau

Arts visuels