•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Enquête sur Bruce McArthur : un juge veut examiner l'ensemble des pratiques policières

Det.-Sgt. Hank Idsinga is seen after briefing the media at a Toronto property where alleged serial killer Bruce McArthur worked, on February 8, 2018. Toronto's homicide squad has had a difficult year -- the team has had to investigate a record-breaking number of killings in Canada's most populous city, grapple with a rise in deadly gang violence, address criticism about a perceived lack of action in some cases and deal with several high-profile slayings that have strained resources. Heading int

Le détective en charge de l'enquête McArthur, Hank Idsinga, arrive à la propriété de Mallory Crescent où les corps des victimes seront plus tard retrouvés.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Radio-Canada

La juge Gloria Epstein demande à la Commission des services de police de Toronto d'élargir la portée de son examen indépendant concernant les enquêtes policières sur les personnes disparues. Elle souhaite ainsi y inclure tout ce qui concerne l'affaire Bruce McArthur.

Actuellement, la juge Epstein n'a pas le pouvoir de se pencher sur la façon dont l'enquête sur Bruce McArthur a été menée. Elle peut seulement examiner le traitement par la Police de Toronto des cas de disparition liés à cette affaire avant que Bruce McArthur ne soit identifié comme une personne d'intérêt.

Cette restriction a été mise en place afin de ne pas nuire au procès éventuel de l'homme de 67 ans.

Puisque le tueur en série a maintenant reconnu sa culpabilité à huit accusations de meurtre prémédité, la juge Epstein souhaite que cette restriction soit retirée.

Ça va rendre notre travail beaucoup plus facile, dit Mark Sandler, avocat qui collabore à l'examen indépendant.

Nous pourrions examiner un éventail complet d'enjeux systémiques liés à ces enquêtes sur les personnes disparues, poursuit-il.

Par communiqué, la Commission des services de police de Toronto explique que la demande de la juge Epstein sera examinée lors d'une prochaine rencontre du conseil d'administration.

Le conseil d'administration est déjà en train de déterminer quelles options sont maintenant disponibles afin d'étendre l'étude des enjeux importants liés aux enquêtes sur les personnes disparues, indique le communiqué.

Le rapport de cet examen indépendant est attendu en avril 2020.

Toronto

Société