•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le froid intense engourdit l'activité économique du nord des États-Unis

Vue hivernale de la ville de Chicago.
Le vortex polaire qui s'abat sur Chicago a formé des murs de glace aux abords du lac Michigan. Photo: Getty Images / Scott Olson
Radio-Canada

La vague de froid extrême qui s'abat sur le centre des États-Unis affecte l'économie du bassin des Grands Lacs où le froid polaire force la fermeture d'usines automobiles, de nombreux commerces et même l'interruption du service postal dans une dizaine d'États.

Le froid qui fait osciller le mercure entre -29 degrés et -40 degrés Celsius depuis mardi sur le nord des États-Unis affecte plus de 216 millions de personnes et une douzaine de grandes villes du Dakota du Nord jusqu’en Pennsylvanie, selon le réseau CNN.

Les gouverneurs de l'Illinois, du Wisconsin et du Michigan, où une douzaine de personnes ont succombé au froid ces derniers jours, ont décrété l’état d'urgence dans certains secteurs.

Les transports perturbés

Des piétons grelottent en marchant dans la rue.Des passants affrontent des températures glaciales dans les rues de Chicago. Photo : Reuters / Stringer .

En plus de perturber la circulation maritime par l’accumulation de glace, les grands froids ralentissent aussi considérablement les transports de marchandises par camionnage et par trains.

Ce qui engendre des retards de livraison et d’approvisionnement pour les commerces et usines de cette région très industrialisée des Grands Lacs.

Ce à quoi s’ajoute une interruption du service postal dans plusieurs secteurs du Dakota du Nord, du Dakota du Sud, du Nebraska, du Kansas, du Minnesota, du Wisconsin, de l'Iowa, de l'Illinois, de l'Indiana et du Michigan.

Dans les grandes villes, comme Chicago ou Détroit, les transports en commun sont aussi perturbés par la fermeture des lignes de trains de banlieue dont les rails et les fils électriques se rompent parfois sous l’effet de la contraction du métal par froid intense.

Environ 5000 vols ont également été annulés dans le Midwest américain depuis l’arrivée de cette vague de froid venue de l’Arctique canadien.

Fermetures volontaires d'usines

Un homme et une femme travaillent dans une usine d'assemblage du groupe Fiat Chrysler Automobiles.Plusieurs usines d'assemblage automobile ont dû suspendre leurs activités pour économiser l'électricité. Photo : Associated Press / Jerry S. Mendoza

Afin de préserver l’électricité en forte demande pour le chauffage, les autorités ont demandé aux grands groupes industriels de l’automobile d’interrompre la production dans leurs usines de la région.

General Motors a par conséquent annoncé la suspension des activités de 11 usines de fabrication de pièces et d’assemblage de véhicules dans le nord des États-Unis, notamment au Michigan, pour éviter une surcharge du réseau électrique.

Les constructeurs Ford et Fiat-Chrysler ont fait de même.

Mais cette vague de froid qui fracasse des records vieux de 50 ans touche aussi les commerçants, dont la clientèle se fait rare par une telle température.

Les commerces ferment leurs portes

Un coureur a le visage recouvert de frimas dans les rues de Minneapolis.Un coureur a le visage recouvert de frimas dans les rues de Minneapolis. Photo : The Associated Press / David Joles

Des centaines d’écoles, d’universités et de bureaux gouvernementaux ayant été fermés, beaucoup moins de gens fréquentent les restaurants, les centres urbains et les commerces, dont plusieurs ont fermé leurs portes en attendant le retour du temps plus clément.

Or, il n’y a pas que les États-Unis qui sont touchés par cette vague de froid exceptionnelle. Venue du cercle polaire, cette masse d’air glacial traverse le centre du Canada, notamment la Saskatchewan et le Manitoba, où le thermomètre indiquait -32 degrés Celsius jeudi matin.

Là aussi, le transport scolaire a été annulé et la majorité des écoles ont été fermées en raison du froid intense qui devrait sévir au moins jusqu’à jeudi soir.

Avec les informations de Associaed press, et CNN

International