•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quand le froid annule les autobus scolaires

Un autobus scolaire sous la neige.
Les autobus scolaires ne circulent pas ce matin en raison des conditions météorologiques. Photo: Radio-Canada / Evan Mitsui
Radio-Canada

Le froid extrême continue à avoir des conséquences pour les écoliers et les familles, notamment du côté du transport scolaire. La Division scolaire franco-manitobaine (DSFM) a annulé les autobus desservant ses écoles de Winnipeg, mercredi, même si les établissements restent ouverts. Comment une division scolaire choisit-elle d'annuler le transport des élèves?

Le directeur général de la DSFM, Alain Laberge, explique qu’il lui revient de décider d’annuler le transport scolaire ou non, « dès que le facteur vent atteint -45 ».

« Bien entendu, ajoute-t-il, ça se fait avec l’aide et l’appui de tout le secteur du transport. »

On fait appel à nos conducteurs d’autobus, on a des gens à First Student qui nous donnent des rapports, à savoir si les autobus vont bien partir ce matin, est-ce qu’il va y avoir beaucoup de retard.

Alain Laberge, directeur général, DSFM

La température annoncée dans la journée et au cours des jours qui suivent est aussi un facteur pris en considération.

Ainsi, mercredi, Alain Laberge a choisi d’annuler le transport étant donné, entre autres, que les autobus avaient de la difficulté à démarrer et que le froid glacial allait durer toute la journée.

« Contrairement aux divisions scolaires de la ville, nous avons sept écoles, un très grand territoire à couvrir et parfois on va au-delà du périmètre pour aller chercher des enfants qui fréquentent nos écoles », explique Alain Laberge.

« Parfois, les conditions font en sorte qu’on peut ajouter dix minutes d’attentes à un arrêt. C’est complexe, on doit penser à ces enfants-là qui attendent à l’extérieur. Il y en a qui peuvent attendre à l’intérieur de la maison, mais pour d’autres qui attendent 15 ou 20 minutes, l’exposition au froid peut déclencher de problèmes d’hypothermie ou d’engelures. »

Au final, constate le directeur général, sa décision matinale tient compte d’un ensemble de facteurs, et la sécurité des enfants y joue un rôle important.

À la Division scolaire Louis-Riel (DSLR), la porte-parole ajoute que les autobus sont annulés si la température extérieure et l’effet du vent combinés donnent une mesure de -45 ou moins. Précision importante, cette mesure est celle de la Fourche et non celle de l'aéroport.

La DSLR explique aussi que les véhicules fonctionnant au diesel, comme c’est le cas des autobus scolaires, sont plus sensibles aux problèmes engendrés par les grands froids que les véhicules qui roulent à l’essence.

De même, les autobus scolaires ne peuvent pas circuler si les rues sont impraticables; il ne peut pas y avoir de situations où les autobus doivent faire marche arrière. En raison des angles morts importants de ces véhicules, cela requiert une autorisation spéciale.

Transport annulé jeudi

Toutes les divisions scolaires de la région urbaine (Pembina Trails, Seven Oaks, River East Transcona, Louis-Riel, St.James-Assiniboia, Winnipeg) ainsi que la DSFM ont décidé d'annuler le transport scolaire pour le jeudi 31 janvier. Les écoles seront ouvertes et les classes auront lieu.

Quand les autobus ne roulent pas, il revient aux parents de décider s’ils amènent leur enfant à l’école ou s’ils le gardent à la maison.

Manitoba

Transports