•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Ville pourrait revoir le financement de Diffusion Saguenay

Affiche de Diffusion Saguenay

L'entrée du Théâtre Banque Nationale

Photo : Radio-Canada

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Après avoir sabré les budgets de Promotion Saguenay et de la Société de gestion de la zone portuaire, la Ville songe maintenant à revoir la subvention accordée à Diffusion Saguenay.

Le président de la commission des finances, Michel Potvin, confirme que cette possibilité est à l’étude. C’est toutefois la nouvelle politique des dons et subventions qui permettra de statuer sur cette question au printemps.

Depuis le départ à la retraite l’été dernier de l’ex-directeur général, Claude Simard, Saguenay ne paie plus le salaire de sa successeure, Isabelle Gagnon. Déjà, cette mesure a permis à la Ville d’économiser plus de 100 000 $.

« On avait un cadre payé par la Ville. Il nous coûtait un peu plus de 100 000 $ par année. On a décidé de ne pas continuer de payer cette partie-là. Il y a une nouvelle personne qui a remplacé M. Simard. Cette partie-là va maintenant être assumée par Diffusion Saguenay », explique Michel Potvin.

La révision de la politique est en cours. En attendant son adoption, la Ville a tout de même octroyé un premier versement de 450 000$ à Diffusion Saguenay, ce qui représente le tiers de sa subvention annuelle.

En ce moment, c’est à l’étude. On leur avance l’argent nécessaire pour le fonctionnement. On attend l’application de la politique de dons et subventions qu’on devrait avoir dans les prochains mois,

Michel Potvin

Si, au final, l’orientation de la Ville est de réduire la subvention, les conseillers devront se prononcer.

« Ça reste quand même le pouvoir des élus au bout de la ligne de décider. D’ici quelques mois, on devrait avoir la finalité de ça », enchaîne Michel Potvin.

La subvention de 2018 totalisait 1,6 million de dollars. Cette somme comprend notamment 340 000 $ pour les activités de fonctionnement de Diffusion Saguenay, 300 000 $ pour la Fabuleuse histoire d’un royaume et 600 000$ pour le remboursement du prêt obtenu pour la rénovation du Théâtre Banque Nationale.

Un désir d’équité, selon la Ville

Michel Potvin rappelle que la Ville travaille sur le déploiement de sa nouvelle politique de dons et subventions depuis plusieurs mois et qu’elle est animée d’un désir d’équité.

« On ne veut pas tuer les organisations. On veut que ce soit acceptable pour tous », conclut le conseiller.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !