•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accident mortel à la Romaine : témoignage devant la cour d'un expert en mécanique de roche

Route menant au chantier de Romaine-4 en construction.

Route d'accès au chantier Romaine-4.

Photo : Hydro-Québec

Radio-Canada

Les avocats de la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) ont fait témoigner l'expert en mécanique des roches, Denis Thibodeau, mercredi après-midi dans le procès qui met en cause l'entrepreneur EBC au palais de justice de Sept-Îles.

L'expert a expliqué comment il a procédé pour déterminer les causes de l'affaissement de falaise qui a causé la mort du travailleur Luc Arpin au chantier Romaine-4 en décembre 2016.

Il a rappelé que, selon son expertise, une collecte de données plus étendue aurait dû être réalisée par les géologues pour mieux évaluer l'instabilité de la paroi.

Selon l’expert, il aurait été plus prudent de commencer par dynamiter la paroi la plus instable du canal, au lieu de faire l'inverse.

Contre-interrogatoire de la défense

Plus tôt en journée, les avocats de la compagnie EBC ont contre-interrogé le témoin Dany Déry-Chamberland, qui faisait partie de l'équipe des géologues sur le chantier au moment de l'accident.

Le géologue a reconnu s'être rendu dans cette section du chantier le matin de l'accident lors du chargement des explosifs avant le dynamitage.

Il s'est aussi rendu en haut de la paroi pour voir s'il y avait des craques dans la neige témoignant de fissures et il n'a rien vu.

Un témoin de l'accident est entendu

Un opérateur de camion-benne qui travaillait en équipe avec la victime lors de l'accident a également témoigné.

Le procès se poursuit jeudi matin pour une quatrième journée au palais de justice de Sept-Îles.

Avec les informations de François Robert

Accident de travail

Justice et faits divers