•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Théâtre français de Toronto à la défense de l’Université de l’Ontario français

Joël Beddows, directeur artistique du TfT, en entrevue
Joël Beddows, directeur artistique du TfT Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Dans un communiqué publié mardi, le Théâtre français de Toronto (TfT) a tenu à souligner l'importance des projets portés par l'Université de l'Ontario français (UOF) pour la communauté franco-torontoise.

Il faut se rappeler que ce projet-là, qui est un projet de société, pas juste un projet éducatif, a aussi des retombées qui touchent à peu près à tous les secteurs de la société, y compris la culture et le théâtre, a expliqué le directeur artistique et codirecteur général du TfT, Joël Beddows.

En entrevue avec Radio-Canada, M. Beddows a notamment évoqué la nécessité de la mise sur pied du Carrefour francophone du savoir et de l’innovation, un projet de l’Université de l’Ontario français et pour lequel le gouvernement fédéral a récemment attribué une enveloppe de 1,9 million de dollars.

Selon lui, la suspension du projet [de l’UOF] a des conséquences graves, pour le secteur de l’éducation, bien sûr, mais aussi pour d’autres secteurs de la société.

On attend à Toronto depuis très longtemps un centre de création théâtrale, a confié M. Beddows, soulignant que Sudbury et Ottawa possèdent déjà de telles structures. Il y a urgence, a-t-il lancé.

Le TfT voit dans l’UOF une façon d’assurer sa pérennité à l’aide d'un partenariat de formation professionnelle en théâtre, de partage d’installations ou encore du rassemblement de la communauté francophone que le Carrefour permettrait.

Sans cette université, il n'y a pas de Carrefour. Sans Carrefour, il n'y a pas de centre de création pour le Théâtre français de Toronto, il n'y a pas de lieu de rassemblement pour la francophonie de Toronto.

Joël Beddows, directeur artistique et codirecteur général du TfT

On doit remettre en marche le projet de l'Université de l'Ontario français, conclut M. Beddows, qui dit adresser son message aux décideurs, que ce soit le bureau de la ministre aux Affaires francophones ou celui du premier ministre, mais aussi au grand public.

Toronto

Théâtre