•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rayonier et Opémican : la Ville de Témiscaming en mode action

Le bâtiment de l'hôtel de ville de la municipalité de Temiscaming en hiver.

L'hôtel de ville de la municipalité de Temiscaming.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Tanya Neveu
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Ville de Témiscaming souhaite faire face aux enjeux économiques spécifiques vécus dans le sud du Témiscamingue. L'administration et les élus ont mis sur pied, il y a six mois, un plan d'action très ciblé.

Avec les emplois à pourvoir chez Rayonier et l'arrivée du parc national d'Opémican, la conjoncture économique est idéale pour développer de nouveaux projets, croit la Ville.

Selon le dernier recensement, la Ville de Témiscaming est en bonne posture : une légère hausse démographique, le rajeunissement de sa population et un indice de vitalité économique qui a doublé depuis 10 ans.

Le directeur du développement économique, François Harrison, croit qu'il faut saisir ces opportunités.

La première, c'est le renouvellement annoncé d'à peu près 25 % de la force ouvrière chez Rayonier. Il y a des opportunités d'emploi à un salaire plus élevé que la moyenne québécoise, plus élevé qu'au Témiscamingue, ici à Témiscaming. L'autre, c'est Opémican. On a deux pôles très intéressants : l'emploi mieux rémunéré qu'ailleurs chez Rayonier et le travail qui est à faire en développement économique et touristique en lien avec l'ouverture du très attendu parc d'Opémican, explique-t-il.

« Une société distincte »

Le maire de Témiscaming, Yves Ouellet, estime que sa ville est une société distincte dans le Témiscamingue, entre autres parce qu'elle est mono-industrielle.

Du fait qu'on est une ville bilingue. On n'a pas les mêmes enjeux, mais ce n'est pas parce qu'on n'est pas pareil qu'on ne peut pas faire des choses ensemble, dit-il.

La Ville de Temiscaming en hiver.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La Ville de Temiscaming en hiver.

Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

D'ici les cinq prochaines années, les efforts de la Ville seront mis sur le développement économique, l'augmentation démographique, le tourisme et les services aux citoyens.

Des actions du plan stratégique ont déjà été réalisées, comme celle d'offrir un accès 24 heures sur 24 à la salle d'entraînement municipale.

Parmi les autres actions envisagées par la Ville, il y a celle d'offrir des incitatifs à l'achat d'une maison.

Attirer une nouvelle population

Témiscaming souhaite attirer 30 nouvelles familles d'ici 2023. Un objectif semblable à celui du plan stratégique du Témiscamingue.

La chargée de projet en démographie, Catherine Drolet Marchand, explique que la planification stratégique tient compte de la spécificité des milieux.

La ville de Témiscaming nous amène cette opportunité-là d'aller dans des publics cibles qui sont très divers. On pourrait attirer des gens anglophones à venir s'établir sur le territoire. En étant à Témiscaming, ils ne sont pas trop dépaysés. C'est très multiculturel Témiscaming, cette particularité-là est tout aussi intéressante, fait-elle valoir.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !