•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des conseils pour protéger sa plomberie en cas de grand froid

Un homme tient un séchoir à cheveux et un tuyau.

Lorsque la tuyauterie d'un logement est gelée, elle peut être réchauffée à l'aide d'un séchoir à cheveux.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Un froid glacial comme celui qui s'abat sur le Manitoba peut geler les tuyaux d'une maison, et même les faire éclater. Un plombier propose des astuces pour éviter que ce malheur hivernal ne vienne vous refroidir davantage.

Mercredi matin, Daniel Boissonneault, le propriétaire de Plomberie AFM, est rentré chez lui seulement vers trois heures. Avec une température minimale de -39 degrés Celsius dans la nuit, le téléphone sonnait en permanence.

« Un de mes ouvriers était dans un bloc-appartements, et il [y] pleuvait », raconte M. Boissonneault. « Il y a une ligne qui a lâché dans un mur, on a mis deux ou trois heures simplement pour trouver d’où venait la fuite. »

Il précise que le bâtiment comptait huit ou neuf étages et que le problème s’est déclaré vers minuit.

Il avait deux options. Soit il laissait couler l’eau pendant qu’il cherchait la fuite, soit il vidait les tuyaux. Dans le second cas, le bâtiment chauffé à l’eau chaude perdrait toute source de chaleur. Heureusement, les plombiers ont trouvé le tuyau coupable.

Pour éviter ce genre de problèmes, Daniel Boissonneault recommande de vider les tuyaux qui mènent à l’extérieur, au début de l’hiver. Ces tuyaux restant souvent remplis d’eau, ils gonflent et ont les parois qui craquent.

Il ajoute que les tuyaux cachés dans les murs ont plus tendance à geler que ceux qui sont visibles, car dans ce dernier cas l’air ambiant les protège du froid.

Lorsqu’un tuyau gèle, il faut éviter le feu ou un chalumeau pour tenter de le dégeler. À la place, le plombier recommande d'utiliser un sèche-cheveux.

Gare aux nouvelles chaudières

Un autre conseil : changer les filtres des chaudières une fois par mois.

« Tout dernièrement, c’est l’équipement de haute efficacité, surtout le chauffage [qui est tombé en panne...]. C’est l’équipement qui est tout nouveau », explique M. Boissonneault.

Selon lui, les nouveaux systèmes de chauffage sont plus vulnérables, car ils ont plus de pièces sensibles, comme des capteurs électroniques. Si l’une des pièces tombe en panne, le système entier s’arrêtera.

Daniel Boissonneault ajoute qu’il est souvent difficile de se prémunir complètement contre un tel froid.

« Quand c’est un froid comme ça, on peut faire tout ce qu’il faut faire, mais il peut quand même y avoir des ennuis. C’est la vie », dit-il.

Manitoba

Conditions météorologiques