•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La réforme Barrette est allée « trop à l’extrême », selon la ministre McCann

Danielle McCann pose pour la caméra dans les studios de Radio-Canada Ottawa-Gatineau.
La ministre québécoise de la Santé et des Services sociaux, Danielle McCann. Photo: Radio-Canada / Christian Milette

La ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Danielle McCann, considère que l'ancien gouvernement libéral est allé « trop à l'extrême » dans sa réforme du système de santé. Elle souhaite donc « rééquilibrer » les services aux citoyens, notamment en Outaouais.

« C’est important que la population puisse avoir des services à proximité », a soutenu la ministre lors de son passage à Gatineau dans le cadre du caucus présessionnel de la Coalition avenir Québec.

Elle a reconnu que certains ajustements doivent être faits en Outaouais, à Maniwaki comme d'autres où il y a des services qui ont été trop diminués.

La ministre de la Santé du Québec veut, en outre, renforcer les services de première ligne. Elle souhaite aussi que davantage de gestionnaires soient sur le terrain et non pas dans un siège social qui est quand même assez loin des localités [pour] rééquilibrer une centralisation qui a été probablement trop forte.

Je vais m’assurer, avec le CISSS de l’Outaouais, que ces services vont être rendus.

Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec

Nouvel hôpital en Outaouais

Une première étape a été franchie dans la création d'un nouvel hôpital dans la région, tel que promis par le nouveau gouvernement. On a demandé officiellement début janvier à Jean Hébert, PDG du CISSS de l'Outaouais, de préparer un plan clinique, a mentionné la ministre en entrevue à Radio-Canada.

Ce plan clinique devrait être transmis au ministère d'ici juin, après quoi le processus devrait pouvoir s'accélérer. On sait qu'il y a un besoin probablement de 170 lits, on va vouloir procéder rapidement dans ce dossier-là parce que le besoin est important et on veut rapatrier la clientèle qui va actuellement en Ontario, a dit Mme McCann.

Je pense qu'en 2019, la population va avoir des nouvelles à ce sujet-là.

Danielle McCann, ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec

Pénurie de main-d'œuvre

Selon Danielle McCann, il faut créer des conditions et des milieux intéressants pour les professionnels du domaine de la santé afin d'en attirer davantage.

Elle cite en exemple la collaboration avec la Fédération des infirmières du Québec, mais aussi avec les instances syndicales locales. « Nous voulons vraiment créer de bonnes conditions, par exemple rehausser des postes à temps complet plutôt qu'à temps partiel trop souvent et diminuer le temps supplémentaire obligatoire ».

L'un des objectifs est qu'il y ait moins d'épuisement dans le personnel, alors on va vouloir créer ces conditions pour que les infirmières reviennent travailler dans notre réseau, a soutenu la ministre.

Ottawa-Gatineau

Établissement de santé