•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les habitants de Canmore débattent d’un projet de lotissement controversé

Des dizaines de personnes sont assises en train d'écouter le conseil municipal de Canmore.
De nombreux habitants étaient présents lors de la séance de consultation publique à Canmore. Photo: Radio-Canada / Scott Dippel
Radio-Canada

Une centaine de personnes ont participé à une consultation publique mardi soir pour se prononcer au sujet d'un projet de lotissement qui ne fait pas l'unanimité.

Le quartier Peaks of Grassi est visé par ce projet. Cette réserve de forêt urbaine pourrait être transformée en quartier résidentiel.

« Non seulement la Ville a-t-elle permis la construction de nos maisons du [quartier] Peaks of Grassi dans une zone inondable, mais un conseil municipal raisonnable pourrait même envisager de construire [à nouveau] dans cette région, avec les informations qu’on détient aujourd’hui. [...] C’est de la grossière négligence », affirme Mark Gruman.

Le projet de lotissement vise trois parcelles de terre sur les 4 acres de terrain situés près de rivière Bow. Les constructeurs aimeraient construire 27 unités résidentielles et 13 logements accessoires, avec un mélange de maisons et de duplex. Certaines habitations seraient réservées à du logement abordable.

Une première version refusée

Le projet de lotissement avait initialement été proposé en 2014, mais un juge avait tranché que les risques avaient été mal évalués et le projet avait été avorté.

En janvier, le conseil municipal a reçu une nouvelle demande pour changer le zonage de la région et ainsi permettre la construction. Une première lecture de la demande a été effectuée par les conseillers municipaux.

Une des seules voix qui s’élèvent en faveur de ce projet est celle de Steve Ashton, de la Société des résidences communautaires de Canmore (CCHC). Il espère pouvoir offrir du logement abordable à des personnes dans le besoin.

« Il y a 118 personnes de plus sur notre liste d’attente, dit-il. La CCHC croit que ce projet de lotissement aura un impact positif sur la communauté. »

Mark Gruman avait soumis une poursuite contre la première proposition de lotissement. Il croit que les promoteurs n’ont aucune intention de construire des logements abordables, car la construction se ferait dans une parcelle de terre qui se situe en zone inondable.

Le conseil municipal se réunira la semaine prochaine pour discuter de la proposition de lotissement.

Avec des informations de Scott Dippel, CBC News

Alberta

Politique municipale