•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le père de Xavier LaBelle a récité un poème écrit par son fils devant la cour

Tanya et Paul LaBelle main dans la main

Les parents de Xavier LaBelle, Tanya et Paul LaBelle, à leur arrivée à la salle d'audience à Melfort mercredi.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Les témoignages des familles des victimes de la collision entre l'autocar des Broncos de Humboldt et le semi-remorque de Jaskirat Singh Sidhu se sont terminés mercredi midi avec la déclaration des parents du joueur fransaskois Xavier LaBelle, un des survivants de l'accident du 6 avril 2018.

La cour a notamment entendu les vers d'un poème écrit par Xavier LaBelle au sujet de la tragédie. C'est son père Paul LaBelle qui en a fait la lecture, un poème en anglais. « Mes amis, pardonnez-moi d'avoir survécu et que vous, vous soyez morts. Il y a une douleur sans borne », de dire M. LaBelle, avec les mots de son fils.

Les parents de Xavier LaBelle ont partagé leur déclaration devant la juge Inez Cardinal en se tenant l'un contre l'autre. Le poème a été récité vers la fin de leur témoignage et M. LaBelle n'a pu retenir ses larmes.

Une erreur d'identification qui a laissé beaucoup de marques

Lors de leur témoignage, Paul et Tanya LaBelle ont rappelé devant la cour l'erreur d'identification qui a marqué les premiers jours après la tragédie. ​

​« On nous avait dit que notre fils n’avait pas survécu. Nous étions dévastés »​,​ ​raconte Paul LaBelle​. « Nous avions commencé la tâche inimaginable de planifier les funérailles de notre fils », poursuit-il.

Xavier LaBelle a été mal identifié parmi les personnes décédées, le vendredi de la collision. Les experts ont confondu le Fransaskois avec son coéquipier Parker Tobin​ et c'est le lundi suivant que le coroner de la province a confirmé l'erreur et s'est excusé aux familles concernées.

​« Nous en serons toujours reconnaissants [qu'il soit en vie] »​,​ témoigne Tanya LaBelle.

Les parents du joueur ont aussi décrit le chemin parcouru par leur fils depuis l'accident : les ​​opérations chirurgicales, les examens médicaux et les multiples blessures physiques et mentales.

« Entendre les cris de douleur de son propre fils était infernal », affirme M. LaBelle. « Je m’inquiète pour la douleur que mon fils pourrait vivre dans le futur » .

​Le rêve de Xavier de jouer au hockey professionnel lui a été arraché.

Tanya LaBelle

Tanya LaBelle a ensuite expliqué que sa famille continue de ​vivre un deuil. « Nous continuons de vivre avec un sentiment de chaos ».

La mère de famille a également prononcé des mots à l'endroit du responsable : « M. Sidhu, toute cette douleur, ce chaos auraient pu être évités, si vous vous étiez arrêté ».

Des hommes et des femmes marchent en groupe pour se rendre à la salle d'audience pour la détermination de la peine de Jaskirat Singh Sidhu.

Les proches de Jaskirat Singh Sidhu à leur arrivée centre Kerry-Vickar de Melfort mercredi pour assister aux audiences.

Photo : Radio-Canada

Au début du mois, le chauffeur a plaidé coupable à 16 chefs d'accusation de conduite dangereuse d’un véhicule à moteur ayant causé la mort et à 13 chefs de conduite dangereuse d’un véhicule à moteur ayant causé des lésions corporelles.

Le 6 avril 2018, la collision entre l'autocar des Broncos de Humboldt et le camion semi-remorque conduit par Jaskirat Singh Sidhu a causé la mort de 16 personnes et en a blessé 13 autres.

Les audiences de détermination de la peine se poursuivent jeudi matin, mais toutes les déclarations de victimes ont été lues ou entendues, selon la cour.

*Vous utilisez un téléphone mobile? Suivez les publications Twitter des journalistes ici (Nouvelle fenêtre).

Avec les informations d’Omayra Issa et Lise Ouangari, et Jason Warick de CBC News

Procès et poursuites

Justice et faits divers