•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan suspend l'acquisition de toute nouvelle technologie de Huawei

Le ministre de la Justice de la Saskatchewan, Don Morgan.
Le ministre de la Justice de la Saskatchewan, Don Morgan, a fait part des préoccupations de la province, lors d'un appel téléphonique, au ministre fédéral de la Sécurité publique, Ralph Goodale. Photo: CBC News/Adam Hunter
La Presse canadienne

Le ministre de la Justice de la Saskatchewan et ministre responsable de la société d'État SaskTel, Don Morgan, a annoncé mardi que la province suspendait l'achat de toute nouvelle technologie de Huawei par la société d'État.

Le ministre a déclaré que la Saskatchewan suivra l'exemple d'Ottawa quant à la façon de gérer sa relation avec le géant chinois des technologies Huawei.

M. Morgan a fait part au ministre fédéral de la Sécurité publique, Ralph Goodaled, des préoccupations de la province lors d’un appel téléphonique.

Les États-Unis ont déposé 23 chefs d’accusation contre Huawei et sa directrice financière, Meng Wanzhou, qui est actuellement détenue au Canada et qui fait face à l'extradition. Parmi les chefs d'accusation figurent la fraude, le blanchiment d’argent et l'entrave à la justice.

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) de la Saskatchewan estime que les accusations d’espionnage et de menaces à la sécurité contre Huawei pourraient obliger SaskTel à mettre un terme à son contrat avec la firme chinoise.

Don Morgan affirme que ces accusations placent la Saskatchewan dans une situation difficile. La province avait investi plus de 200 millions de dollars dans les services de Huawei.

Saskatchewan

Politique provinciale