•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Nouvelle-Écosse a accueilli un nombre d’immigrants record en 2018

Un drapeau du Canada sur l'asphalte
La Nouvelle-Écosse a accueilli 5645 immigrants de janvier à la fin novembre, l'an dernier, un record. Photo: iStock
La Presse canadienne

En Nouvelle-Écosse, 5645 immigrants avaient reçu leur statut de résidents permanents, de janvier à la fin novembre 2018, ce qui éclipse le nombre record de 5485 établi en 2016.

La stratégie d’immigration de la province commence donc à porter ses fruits, alors que la population de la Nouvelle-Écosse stagnait depuis des années.

L’intérêt pour la Nouvelle-Écosse augmente, à mesure que nous participons à des missions internationales, affirme Tracey Taweel, la présidente-directrice générale de l’Office de l’immigration de la province.

Le mois dernier, Statistique Canada a confirmé que pour la première fois depuis des décennies, la population en Nouvelle-Écosse croît pratiquement au même rythme que la moyenne canadienne.

La population néo-écossaise a crû pour la troisième année consécutive, l’an dernier : elle a augmenté de 10 000 l’année dernière seulement et se chiffrait à 964 693 le 1er octobre dernier.

Une immigration ciblée

La hausse est principalement attribuable à l’immigration. Mme Taweel affirme que la province a fait un effort concerté pour attirer les immigrants de certains pays en particulier pour répondre à ses besoins de main-d’oeuvre spécialisée.

Elle a reçu un coup de main du fédéral qui a lancé, en mars 2017, son programme pilote d’immigration au Canada atlantique. Il a permis à la Nouvelle-Écosse, selon Mme Taweel, de sélectionner 1073 immigrants, des travailleurs spécialisés et des étudiants qui se sont ajoutés à sa population.

La province veut des immigrants. Les gens [à l’étranger] qui sont mûrs pour un changement et qui entendent le message se disent que la Nouvelle-Écosse sera un endroit accueillant, croit Mme Taweel.

Un bon taux de rétention

Quinze mille immigrants se sont installés en Nouvelle-Écosse depuis trois ans, mais ce qui importe le plus à la province, c’est que 71 % d’entre eux y sont toujours.

En fait, la Nouvelle-Écosse a le taux de rétention des immigrants le plus élevé des provinces de l’Atlantique. Ce taux est stable depuis 2005.

Malgré tout, la province cherche à comprendre pourquoi 30 % de ses immigrants choisissent de partir vers d’autres cieux, après un court séjour. Les résultats d’une étude à ce sujet doivent être publiés plus tard cette année.

Depuis 4 ans, 5 pays fournissent les deux tiers de ses immigrants à la Nouvelle-Écosse : l’Inde (29,6 %), La Chine (17,4 %), les Philippines (12,2 %), le Nigeria (4,3 % ) et le Royaume-Uni (3,1 %).

Même si les politiques canadiennes sur l’immigration sont contestées dans certaines régions du pays, Tracey Taweel affirme que les Néo-Écossais, selon des sondages, font toujours preuve d’ouverture à l’égard des nouveaux arrivants.

Nouvelle-Écosse

Immigration