•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des élèves de Chicoutimi qui « rockent » le primaire!

Une jeune fille chante dans un micro.
Cette jeune chanteuse a donné toute une performance lors de la conférence de presse qui annonçait le début du projet. Photo: Radio-Canada / Mélissa Savoie-Soulières
Mélissa Savoie-Soulières

Lorsqu'on pénètre dans l'École du Roseau dans le secteur nord de Chicoutimi, difficile de passer à côté des jeunes enfants dynamiques qui la fréquentent. Il y flotte des notes de rock, de la musique et bien des sourires.

Le rock n’a pas de secrets pour les 170 élèves de cette école, c’est vrai. Dans cette école primaire, chaque jeune a choisi une discipline dans laquelle il fera deux ateliers par semaine.

Certains feront de la musique, d’autres apprendront le maquillage. L’éclairage et le journalisme sont aussi offerts. Leurs enseignants leur montreront quelques trucs, mais ils pourront aussi rencontrer des professionnels.

Au total, neuf disciplines seront explorées par les jeunes. Ils pourront pousser leurs apprentissages plus loin l’an prochain ou choisir une nouvelle voie s’ils veulent s’orienter autrement.

Pour certains jeunes, le choix s’est fait tout naturellement. Quand je vais être grande, je veux être animatrice, alors je voulais savoir comment faire du montage, raconte la jeune Rosalie Savard, qui a choisi d’apprendre à faire des vidéoclips.

Une chorale d'enfants.Les jeunes rockeurs ont suscité une marée d'applaudissements après leur prestation. Photo : Radio-Canada / Mélissa Savoie-Soulières

L'école du rock est née il y a quatre ans. Au début, c’était une activité parascolaire qui a germé dans la tête de l'enseignant Maxime Desrosiers, aussi chanteur de Mordicus.

Depuis, le projet a fait bien du chemin et a convaincu la direction de l’école qu’il pouvait avoir sa place pour aider les jeunes à persévérer à l’école.

C’est une motivation supplémentaire pour les jeunes de venir à l’école, de vivre quelque chose de différent qu’être assis à son pupitre. S’il peut y avoir un petit plus qui donne une couleur spéciale à leur école, ils vont se sentir interpellés. Ils vont sentir qu’ils appartiennent à un groupe, note Maxime Desrosiers.

Des enfants chantent dans des micros.Les succès rock n'ont pas de secrets pour ces jeunes talents. Photo : Radio-Canada / Mélissa Savoie-Soulières

Je trouve que c’est un grand plaisir franchement. C’est un beau projet. On a bien fait de créer ça, vraiment, témoigne le jeune batteur Alexandre Thibault.

Les ateliers des élèves commencent dès maintenant pour 14 semaines. Les jeunes rockeurs présenteront le fruit de leur travail le 15 mai. Ce sera certainement un rendez-vous.

Une journaliste rigole avec une jeune fille. La jeune Florence Brousseau a choisi l'option journalisme et a vécu ses premiers moments de télé lors de la conférence de presse. Photo : Radio-Canada / Ariane Gagnon-Simard

Saguenay–Lac-St-Jean

Éducation