•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Ontario commémore l’attentat à la mosquée de Québec

Un homme dans une mosquée
L'imam Yousef Wahb est responsable de l'éducation auprès des jeunes pour l'Association islamique de Windsor Photo: CBC
Radio-Canada

Des événements ont lieu mardi un peu partout en Ontario à la mémoire des victimes de l'attentat qui a fait six morts et 19 blessés, dont cinq très graves, pendant la prière du soir le 29 janvier 2017 à la grande mosquée de Québec.

Le massacre a engendré une réflexion partout au Canada, c’est tout le pays qui a été affecté, déclare l’imam Yousef Wahb, qui organise une soirée commémorative ouverte à toute la communauté à Windsor.

L’imam Wahb a fait partie d’une délégation qui s’est rendue à Québec quelques jours après l’attentat. Nous nous sommes dit : "Si cela s’est passé à Québec, ça pourrait se passer ici, à Windsor." L’objectif pour le groupe de leaders religieux qui a fait le voyage était de remettre des dons amassés pour les familles des victimes et les blessés.

Nous voulions leur dire que nous faisions partie de la même famille, a dit M. Wahb en entrevue avec CBC: C’est le multiculturalisme qui constitue la force du tissu social canadien.

Sur place, c’est le choc : Il y avait encore des traces de l’attaque [dans la mosquée], il y avait des traces de sang sur le tapis. Tout le monde se sentait blessé, intimidé, confie Yousef Wahb.

Mais la rencontre avec les victimes de l’attaque a été inspirante, selon l'imam: Ils étaient forts [...] résilients. Nous sommes allés là-bas pour partager nos condoléances, mais nous sommes repartis en ayant appris quelque chose d’eux.

La mosquée de Sainte-Foy a été ouverte au public pour faire comprend l'ampleur du drame. La mosquée de Sainte-Foy a été ouverte au public quelques jours après l'attaque pour faire comprend l'ampleur du drame. Photo : Radio-Canada / Alice Chiche

L'événement de mardi soir vise à leur rendre hommage, mais aussi à attirer l’attention de la communauté sur des gestes haineux et islamophobes : II y a encore des incidents de vandalisme visant des mosquées et certains discours haineux, explique l’imam, ça nous rappelle un douloureux souvenir. Et on se réunit parce qu’on ne veut pas que ça se reproduise encore.

D'autres commémorations

Une projection du documentaire Ta dernière marche, aura aussi lieu à l'Assemblée législative de l'Ontario à Toronto.

L’œuvre, qui a été produite par l'organisme ontarien Dawanet Canada, présente des témoignages de membres des familles proches des victimes et des survivants.

Des vigiles sont aussi organisées à Brampton et Mississauga en mémoire des victimes.

Avec les informations de Katerina Georgieva

Terrorisme

Société