•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une amende de 21 000 $ pour le Britannique qui a forcé un avion WestJet à faire demi-tour

Une aile d'avion de la compagnie WestJet vue d'un hublot.

David Stephen Young avait plaidé coupable d'avoir résisté à son arrestation et de ne pas s'être soumis aux consignes de sécurité à bord d'un avion WestJet (archives).

Photo : Reuters

Radio-Canada

Le Britannique ayant forcé un avion de WestJet à faire demi-tour et à atterrir à Calgary au début du mois de janvier devra payer 21 260,68 $ pour les frais excédentaires en carburant. La peine a été rendue mardi.

La Couronne souhaitait une peine de 65 000 $ tandis que la défense suggérait une amende s’élevant entre 5000 $ et 8000 $.

David Stephen Young, 44 ans, avait plaidé coupable la semaine dernière à des chefs d’accusation, en vertu du Code criminel et de la Loi sur l’aéronautique, pour ne pas avoir respecté les consignes de sécurité en plus d’avoir résisté à son arrestation.

Selon son avocat, l’individu avait consommé environ six boissons alcoolisées à l’aéroport. Une fois à bord de l’avion, il avait eu des comportements « agressifs » envers les membres de l’équipage et un passager, d'après des documents de la cour.

David Stephen Young avait par le passé eu un problème de consommation d’alcool. Mais avant cet incident, il était sobre depuis 18 mois.

Le 4 janvier, David Stephen Young revenait d’une visite chez sa mère en Colombie-Britannique pour les fêtes.

D’après le dossier présenté au juge la semaine dernière, il était dépressif en raison d’un décès dans sa famille et de l’échec de son mariage.

« Il faut ressentir de la sympathie pour l'accusé, mais comme dans toute législation pénale, il est banal de dire que la voix des victimes doit aussi être entendue », a déclaré le juge Brian Stevenson au moment d’annoncer la peine.

Alberta

Justice et faits divers