•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

De la neige pour le Québec; du froid extrême pour le reste de l'Amérique du Nord

Une femme marche avec une pelle à Toronto.
Alors que le froid polaire frappe le sud de l'Ontario et les Prairies, des accumulations de 25 centimètres de neige sont prévues dans certaines régions du Québec. Photo: La Presse canadienne / Nathan Denette

Alors que des avertissements de neige et de tempête hivernale sont en vigueur pour l'est du Québec, une vague de froid extrême s'abat sur une bonne partie de l'Ontario, des Prairies et du Midwest américain, ce qui entraîne des conditions routières difficiles et l'annulation de centaines de vols en provenance de Toronto et des États-Unis.

Dans la région de Montréal, Environnement Canada prévoit une accumulation de 2 à 4 centimètres de neige d'ici mercredi matin. La neige s’accompagnera de poudrerie par endroits et de forts vents, ce qui complique les déplacements.

Les conditions routières s’annoncent encore plus difficiles dans les régions de Québec, du Saguenay–Lac-Saint-Jean et de Charlevoix, où Environnement Canada a émis des avertissements de tempête hivernale. Jusqu’à 25 centimètres de neige sont prévus dans certaines régions d’ici mercredi après-midi. Environnement Canada recommande de retarder les déplacements non essentiels en raison de la visibilité presque nulle sur les routes.

La tempête n'épargne pas la Mauricie, l'Estrie et les Laurentides, où des accumulations de dix à quinze centimètres sont prévues à certains endroits. La neige s'accompagne de poudrerie et de rafales pouvant aller jusqu'à 50 km/h. Elle devrait persister jusqu'à mardi soir et diminuer en intensité mercredi matin, selon Environnement Canada.

Du froid polaire pour l’Ontario et les Prairies

Pendant que la neige tombe sur le Québec, une masse d'air arctique qui se dirige vers l’est gagne une bonne partie de l’Ontario, du Manitoba et de la Saskatchewan.

Des avertissements de froid extrême sont en vigueur pour les villes de Toronto, Winnipeg, Saskatoon et Regina, de même qu’à Fort McMurray, dans le nord de l’Alberta.

À Winnipeg mardi, la température atteignait -32 degrés Celsus et l'indice de refroidissement éolien, -50. Les autorités rappellent que le froid s’accompagne de risques d’engelures et demandent à la population d’être vigilante à cet égard.

Une étudiante de Minneapolis habillée en prévision du froid polaire.Le froid extrême gagne le Midwest américain. À Minneapolis, il faisait -25 degrés Celsius mardi après-midi. Photo : Reuters / Eric Miller

Chicago plus froide que l’Antarctique

La masse de froid polaire poursuit sa lancée vers le Midwest américain, où plus de 60 millions de personnes sont concernées par des avertissements de froid extrême.

Le froid s’étendra du Dakota du Nord à l'Ohio, États qui pourraient enregistrer les températures les plus basses depuis 20 ans, selon la chaîne météo Weather Channel.

À Chicago, la température maximale sera de -26 degrés Celsius mercredi, et le mercure pourrait descendre jusqu’à -32 degrés Celsius jeudi matin. Il fera moins froid à Priestley Glacier, en Antarctique, où la température devrait être de -14 à -22 degrés Celsius mercredi, a souligné CNN.

Des centaines de vols retardés ou annulés

Plus de 2700 vols qui prévoient un arrêt aux États-Unis sont annulés mardi et mercredi, dont plus de 1500 passant par les aéroports de Chicago, rapportait CNN mardi soir.

Des dizaines de vols ont également été retardés ou annulés mardi à l'aéroport Pearson de Toronto, qui incite les voyageurs à vérifier l'état de leur vol avant de s'y rendre.

Avec les informations de Agence France Presse, et CNN

Conditions météorologiques

Environnement