•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accident mortel à la Romaine : une deuxième journée devant les tribunaux

Route menant au chantier de Romaine-4 en construction.

Route d'accès au chantier de la Romaine-4 (archives)

Photo : Hydro-Québec

Radio-Canada

Le procès opposant la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail(CNESST) et l'entreprise EBC en ce qui a trait à l'accident de travail mortel survenu le 9décembre2016 au chantier de la Romaine se poursuit, mardi, au palais de justice de Sept-Îles.

La poursuite présente trois témoins


Les avocats de la CNESST ont fait témoigner Gaétan Noël qui était ingénieur résident pour Hydro-Québec au chantier de la Romaine-4 au moment de l'accident.


Il n'était cependant pas sur place lors des événements. À l’exception des opérateurs de machinerie lourde, les autres travailleurs doivent quitter les sections du chantier où de la machinerie lourde circule.


M. Noël a expliqué comment l'équipe de géologie d'Hydro-Québec participe à la planification, à la réalisation et à la supervision des travaux.


Il a été suivi en après-midi par Luc Gagné qui était, à l’époque, chargé de l’équipe responsable de la santé et de la sécurité pour Hydro-Québec au chantier de Romaine-4.


Le programme de prévention des accidents de travail soumis par EBC à Hydro-Québec a entre autres été analysé.


En fin de journée, Dany Déry-Chamberland, géologue pour Hydro-Québec, a également témoigné.

Retour sur les faits

Luc Arpin, un travailleur de la compagnie EBC, procédait au nettoyage des débris d'un dynamitage lorsqu'une paroi rocheuse s'est effondrée sur la pelle mécanique qu’il manœuvrait.

Le corps du travailleur de 51 ans n'avait été extirpé des lieux de l'accident qu'après plusieurs jours.

De la machinerie sur le chantier du barrage de la Romaine-3.

De la machinerie sur le chantier du barrage Romaine 3 (Archives)

Photo : Radio-Canada

À la suite du rapport de la CNESST sur cet accident, Hydro-Québec et EBC avaient toutes deux reçu un constat d'infraction. Les deux contestent ce constat d'infraction dans des procès séparés.

Les procédures se poursuivront mercredi au palais de justice de Sept-Îles.

Avec les informations de François Robert

Procès et poursuites

Justice et faits divers