•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Broncos de Humboldt : des membres des familles prêts à dire « je te pardonne »

La femme de Darcy Haugan, Christina Haugan, marche en direction de l'entrée du centre où se tiennent les audiences pour la détermination de la peine du camionneur Jaskira Singh Sidhu.

Christina Haugan, qui a perdu son mari, Darcy Haugan, à la suite de la collision, à son arrivée à Melfort, mardi.

Photo : Ryan Remiorz/La Presse canadienne

Radio-Canada

La deuxième journée d'audiences de détermination de la peine de Jaskirat Singh Sidhu s'est conclue avec le pardon d'une des veuves de la tragédie ainsi que celui d'une mère de famille. Le camionneur impliqué dans la collision entre l'autocar des Broncos de Humboldt et son camion semi-remorque était sur place pour entendre les nombreux témoignages.

« Même si vos actions ont secoué toute ma famille, je vous pardonne », a déclaré Christina Haugan, la conjointe de Darcy Haugan, celui qui était l’entraîneur-chef des Broncos de Humboldt. Juste avant, elle venait également de raconter que selon elle, aucune peine ne pourra supprimer toute la douleur que le camionneur a causée.

Un peu plus tard en après-midi, Celeste Leray-Leicht a affirmé devant la salle qu’elle faisait le choix du pardon. « Je choisis de trouver enfin la paix », a-t-elle ajouté. Son fils, Jacob Leicht, est mort le soir du 6 avril 2018.

Ce ne sont pas toutes les déclarations de victime entendues depuis le début des audiences qui comprennent des gestes de pardon. De son côté, le père du joueur Jaxon Joseph, décédé lui aussi, a proclamé : « j'espère qu'un jour vous pourrez trouver la paix, j'espère qu'un jour, je pourrais pardonner », en s'adressant à Jaskirat Singh Sidhu.

Au début du mois, le camionneur a plaidé coupable à 16 chefs de conduite dangereuse d'un véhicule à moteur ayant causé la mort et à 13 chefs de conduite dangereuse d'un véhicule à moteur ayant causé des lésions corporelles.

Paul Jefferson s'exprime devant les médias à Melfort en Saskatchewan.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Paul Jefferson fait partie de ses familles qui accueillaient des joueurs victimes de l'accident du 6 avril 2018 lors de la saison de hockey.

Photo : Radio-Canada

Hors de la salle d’audience, Paul Jefferson, un père de famille qui hébergeait deux joueurs de l’équipe au moment de la tragédie, a tenu à parler devant les médias. Ce dernier connaissait très bien Parker Tobin, qui n’a pas survécu, et Tyler Smith, qui a été blessé.

« Lorsque le conducteur a plaidé coupable, cela a été plus facile pour moi de dire "je te pardonne" », confie M. Jefferson. Ce dernier croit que les remords exprimés par le responsable devraient être pris en considération au moment de déterminer sa peine.

Le 6 avril 2018, la collision entre l'autocar des Broncos de Humboldt et le camion semi-remorque conduit par Jaskirat Singh Sidhu a causé la mort de 16 personnes et en a blessé 13 autres.

Le responsable n’était pas en état d’ébriété au moment de la collision, il n’était pas en train d’utiliser un téléphone cellulaire et sa vitesse sur la route respectait les limites.

Les audiences de détermination de la peine se poursuivent mercredi matin au centre centre Kerry-Vickar de Melfort.

Mardi en fin de journée, la Cour a indiqué avoir entendu 71 déclarations depuis lundi, et qu'il en reste 16.

Un dessin fait par un artiste et avocat, engagé à l'occasion des audiences de détermination de la peine de Jaskirat Singh Sidhu. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Jaskirat Singh Sidhu lors de la première journée d'audiences à Melfort.

Photo : Cloudesley Rook-Hobbs

*Vous utilisez un téléphone mobile? Suivez les publications Twitter des journalistes ici (Nouvelle fenêtre).

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Accident de la route