•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le NPD veut réviser le régime de redevances pour la potasse en Saskatchewan

La mine de potasse Cory, près de Saskatoon, en Saskatchewan

La mine de potasse Cory, près de Saskatoon

Photo : Reuters / David Stobbe

Radio-Canada

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) estime qu'il est temps de revoir le système de redevances sur la potasse en Saskatchewan, s'appuyant sur une étude de l'Université de Regina.

Le chef du NPD, Ryan Meili, dit que si son parti remporte les élections en 2020, son gouvernement procédera en priorité à une révision des redevances sur la potasse, un engrais agricole exporté à grande échelle.

« Nous nous assurons de trouver un bon équilibre entre une industrie forte et la redistribution à la population d'une juste part des revenus générés par cette ressource non renouvelable », a-t-il déclaré.

Cette prise de position intervient une semaine après la sortie d’une étude de l'Université de Regina qui montre que le système de redevances actuel est moins favorable à la province qu’il ne l’était par le passé.

Le taux de taxation effective de la potasse en Saskatchewan depuis 2009-2010 s’établit en moyenne à 6,9 % contre une moyenne de 9,5 % dans les années 2000, indique le rapport préparé par Jim Marshall, un cadre en résidence à l’École de politique publique Johnson Shoyama.

Une augmentation du taux de taxation de 1 ou 2 points de pourcentage peut générer des recettes fiscales supplémentaires de 40 millions à près de 100 millions de dollars, illustre le rapport.

De 40 à 100 millions de dollars par an, c’est considérable. Ce sont des revenus qui pourraient être utilisés pour équilibrer le budget sans avoir à couper dans les dépenses en éducation ou en santé

Ryan Meili, chef du NPD

Privilégier la stabilité

Dans un courriel, la ministre de l’Énergie, Bronwyn Eyre, a indiqué que la province détient les redevances et les taxes sur la potasse les plus élevées du monde.

Elle a rappelé que l’industrie de la potasse se remet d’une période difficile, avec des prix en baisse. « La stabilité est plus importante que jamais pour soutenir les 5400 emplois directs, et les milliers d'autres emplois indirects », écrit-elle.

La ministre soutient que des hausses de redevances ont causé une chute des investissements dans ce secteur en Israël et un effondrement de l’industrie de la potasse au Manitoba.

La Saskatchewan est l’un des plus grands producteurs de potasse au monde. En 2017, la production de potasse en Saskatchewan représentait 30 % de l'offre mondiale.

Avec les informations de Raluca Tomulescu, Radio-Canada et Adam Hunter, CBC

Saskatchewan

Agro-industrie