•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un programme de hockey-école pour une centaine de jeunes de Uashat et Maliotenam

Joé Juneau et des jeunes du Nunavik lors d'un entraînement (archives).

Joé Juneau et des jeunes du Nunavik lors d'un entraînement (archives)

Photo : Radio-Canada

Nicolas Lachapelle-Plamondon

Dès l'automne prochain, une centaine de jeunes de Uashat et de Maliotenam pourront prendre part au programme de hockey-école lancé par l'ancien joueur du Canadien de Montréal, Joé Juneau.

Lundi soir, une rencontre d'information réunissant parents et acteurs des milieux pédagogiques et communautaires a eu lieu au musée Shaputuan. Le but était de répondre aux questions des parents d'éventuels participants au programme.

Le programme sera implanté dans les écoles primaires Tshishteshinu et Johnny Pilot à compter de la prochaine rentrée scolaire.

Les joueurs, recrutés en 2e et 3e années, pourront participer à des entraînements de hockey plutôt qu’au cours d’éducation physique normalement proposé par les écoles. À raison de trois séances d'entraînement par semaine, les jeunes cumuleront près de 84 séances réparties sur les 28 semaines de l’année scolaire.

Une trentaine de personnes sont assises devant quelques personnes pour une conférence de presse dans une tente traditionnelle innueAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Une trentaine de personnes étaient réunies au musée Shaputuan à Sept-Îles.

Photo : Radio-Canada / Nicolas Lachapelle Plamondon

Une participation à mériter de semaine en semaine

Le programme ne s’adresse pas qu’aux joueurs déjà expérimentés.

La beauté, c’est que ce n’est pas juste [pour] des joueurs de hockey, ça s’adresse aussi à des débutants. Quant aux jeunes en difficulté, on ne les laisse pas de côté, bien au contraire.

Dany Gauvin, coordonnateur et instructeur du programme pour Uashat mak Mani-Utenam

Les jeunes joueurs doivent mériter leur participation au programme de façon hebdomadaire. Les jeunes doivent faire preuve d’une bonne attitude, d'assiduité et fournir un effort, tant sur la glace que sur les bancs d’école.

Ce n’est pas juste un programme de hockey, insiste Joé Juneau, c’est un programme pédagogique.

L'ancien centre du Canadien parle en connaissance de cause. Le programme a déjà fait ses preuves ailleurs :

  • au Nunavik de 2006 à 2018
  • à Pont-Rouge depuis 2015
  • à Saint-Raymond, Donnacona et Saint-Marc-des-Carrières depuis 2016
  • à Saint-Agapit depuis 2017
  • à Opitciwan depuis 2018
Joé Juneau donne ses instructions à de jeunes hockeyeurs de Kawawachikamach sur la patinoire locale.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Joé Juneau donne des conseils à de jeunes hockeyeurs de Kawawachikamach.

Photo : Gracieuseté de Joé Juneau

Sur la Côte-Nord, le programme remporte beaucoup de succès avec les Naskapis de Kawawachikamach, où il est implanté depuis 2017. Trois équipes formées par le programme ont par ailleurs participé à l’édition 2019 du tournoi Fer-O, à Sept-Îles.

L’engouement semble gagner d’autres communautés. Selon Joé Juneau, le programme pourrait notamment voir le jour dans les communautés de Nutashkuan, Matimekush, Manawan et Wemotaci.

Côte-Nord

Hockey mineur