•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Accord de principe entre l’Université d’Ottawa et ses professeurs à temps partiel

Le campus de l'Université d'Ottawa en hiver
Le campus de l'Université d'Ottawa Photo: Radio-Canada / Jean-Sébastien Marier
Radio-Canada

L'Université d'Ottawa et ses professeurs à temps partiel ont conclu un accord de principe en vue d'une nouvelle convention collective.

L’entente a été conclue lundi en présence d’un médiateur. Les détails n’ont pas été rendus publics puisque l’accord doit être approuvé par le Bureau des gouverneurs de l’institution scolaire, ainsi que par les membres de l'Association des professeurs à temps partiel de l'Université d'Ottawa (APTPUO).

Le corps professoral à temps partiel de l’établissement est sans contrat de travail depuis le 31 août 2018. L’APTPUO demandait à ses syndiqués de se prononcer sur un mandat de grève depuis vendredi. Le vote se poursuit jusqu'à mardi comme prévu.

Les salaires représentaient l’un des points de discorde des négociations. Dans une note envoyée à ses membres, le président de l’association, Robert Johnson, énonçait que les offres monétaires avancées par l’administration frôlent le ridicule.

Le porte-parole de l’APTPUO, Sébastien Daoust, mentionnait à Radio-Canada dimanche que l’écart entre les professeurs à temps partiel et ceux à temps plein se chiffre entre 30 % et 40 %.

Ottawa-Gatineau

Éducation