•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La famille de Michael Jackson dénonce le documentaire qui l’accuse de pédophilie

Michael Jackson, qui porte des lunettes, tente de protéger son visage avec sa main.

Le chanteur Michael Jackson lors de son procès pour attouchements sexuels sur mineurs en 2005.

Photo : AFP/Getty Images / ROBYN BECK

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La famille de Michael Jackson, qui se dit furieuse, a qualifié, lundi, de « lynchage public » les réactions scandalisées qui ont suivi la diffusion d'un nouveau documentaire relançant les accusations d'agressions sexuelles contre le chanteur.

Leaving Neverland, du nom du ranch de l'artiste en Californie, est un documentaire de quatre heures centré sur les témoignages de Wade Robson et de James Safechuck, qui disent avoir été abusés sexuellement par Micheal Jackson lorsqu’ils avaient respectivement 7 et 10 ans. Ils sont aujourd'hui âgés de 36 et 40 ans.

La famille avait déjà jugé, au début de janvier, « scandaleux et pathétique » ce nouveau film signé Dan Reed.

Mais sa diffusion vendredi au Festival du film de Sundance – en présence notamment de la fondatrice du mouvement #MoiAussi, Tarana Burke, selon Vanity Fair – a déclenché une tempête sur les réseaux sociaux.

Beaucoup d'internautes se sont montrés scandalisés, disant ne plus croire en l'innocence du Roi de la pop, acquitté en 2005 pour des accusations d'abus sur un autre mineur et décédé en juin 2009 d'une surdose médicamenteuse.

Nous ne pouvons pas assister en silence à ce lynchage public, où des vautours sur Twitter et d'autres qui ne connaissaient pas Michael s'en prennent à lui, a indiqué la famille du chanteur lundi dans sa déclaration. Michael n'est pas là pour se défendre, sinon ces accusations ne seraient pas sorties.

Les deux hommes avaient témoigné en faveur de Michael Jackson lors de son procès de 2005. Wade Robson avait affirmé au tribunal qu’il avait dormi dans la chambre du chanteur à de multiples reprises, mais que celui-ci ne l’avait jamais agressé. James Safechuck avait fait de pareilles déclarations aux enquêteurs lorsqu’il était garçon.

L’entourage de Michael Jackson accuse les deux hommes de parjure, en raison de cette volte-face.

Le réalisateur du récent documentaire, Dan Reed, a dit au début de janvier au sujet des deux victimes alléguées qu’il n’avait « aucun doute sur leur crédibilité ».

S'il y a bien une chose que nous avons apprise, c'est que les abus sexuels sont complexes et qu'on doit entendre la voix des victimes.

Une citation de : Dan Reed

Précédents procès

Michael Jackson a été accusé à plusieurs reprises d'avoir commis des actes pédophiles.

Avant le procès de 2005, un adolescent de 13 ans avait porté plainte en 1993 contre lui pour attouchements. L'affaire s'était réglée à l'amiable contre 15 millions de dollars.

En 2013, Wade Robson et James Safechuck se sont présentés devant les tribunaux, demandant à déposer une poursuite contre le chanteur. Les deux plaintes ont été déboutées en raison de délais de prescription dépassés, mais elles ont été portées en appel.

Leaving Neverland doit être diffusé sur HBO au printemps 2019.

Avec les informations de Associated Press, et Agence France-Presse

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !