•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Harcèlement criminel contre Kevin Parent : le chanteur témoigne

Le chanteur Kevin Parent devant un micro, guitare à la main.

Le chanteur Kevin Parent témoigne au procès dont il est la présumée victime.

Photo : Julie Mainville

Radio-Canada

L'auteur-compositeur-interprète Kevin Parent témoigne au palais de justice de Trois-Rivières dans le cadre du procès de Renée Toupin, une femme accusée de harcèlement criminel envers le chanteur gaspésien.

Lundi avant-midi, Kevin Parent a raconté avec émotion les quatre événements pour lesquels des accusations ont été déposées contre la quinquagénaire.

Les faits qui sont reprochés à la Trifluvienne Renée Toupin se sont déroulés de 2015 à 2017 à Val-Bélair, Carleton-sur-Mer, Shawinigan et Joliette.

Kevin Parent a rappelé que ses ennuis avec la dame ont commencé il y a 15 ans et que, malgré différents jugements de la cour, le harcèlement n’a jamais cessé.

En 2004, Renée Toupin s'était introduite dans la chambre à coucher de Kevin Parent, au milieu de la nuit, alors qu’il y était nu, pour lui faire une déclaration d'amour. Ce crime lui avait valu une peine de prison. Elle avait tout de même récidivé en 2007.

À l'époque, en plus de se présenter à des événements publics de l’artiste, Renée Toupin lui a envoyé des messages et une demande en mariage accompagnée d’une bague.

Renée Toupin qui marche à droitet et Kevin Parent avec une feuille dans les mains au palais de justice.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Renée Toupin (à gauche) est accusée de harcèlement criminel envers Kevin Parent (à gauche). Ils étaient au palais de justice de Trois-Rivières, lundi.

Photo : Radio-Canada

Des conséquences difficiles pour le chanteur

Kevin Parent a raconté à la juge à quel point il est troublé par ces événements. Il affirme que ses activités professionnelles en souffrent énormément.

Les larmes aux yeux, il a aussi déclaré que tout cela a contribué à le mener à une rupture amoureuse. Son ex-conjointe ne se sentait pas en sécurité lorsqu'elle était seule dans sa résidence.

Kevin Parent est parti du palais de justice de Trois-Rivières immédiatement après avoir fini de témoigner.

D'autres témoins ont par la suite été appelés à la barre, lundi, notamment le technicien de scène et directeur de tournée de Kevin Parent, Jacques Foulem.

La conférencière de Shawinigan Mélissa Normandin-Roberge a témoigné qu'elle avait dû empêcher Renée Toupin d'aller rejoindre Kevin Parent lors d'un spectacle dans le secteur Lac-à-la-Tortue. Elle affirme que le chanteur avait l'air paniqué en voyant Renée Toupin.

Le procès doit durer deux jours. Les audiences reprennent mercredi.

Quatre chefs d'accusation

Renée Toupin est accusée de quatre chefs d'accusation pour harcèlement criminel.

Lundi, Kevin Parent a fait le récit des quatre événements, tel qu'il les a vécus.

Le 24 juin 2015, à Val-Bélair, la dame se serait placée dans les premières rangées du spectacle de la fête nationale. La présence de cette admiratrice insistante aurait perturbé le chanteur.

Elle l'aurait aussi intercepté dans le stationnement de la marina de Carleton, en juillet 2016. La femme de Trois-Rivières avait fait la route jusqu'en Gaspésie pour lui parler.

En 2017, lors d'un spectacle-bénéfice dans le secteur Lac-à-la-Tortue, à Shawinigan, Renée Toupin aurait voulu lui remettre une enveloppe lors de la séance de photos qui s'en est suivie.

Kevin Parent avec sa guitare et des enfants derrièreAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

En février 2017, Kevin Parent a accompagné les élèves de l'école Les Maestro lors d'un concert dans une église du secteur Lac-à-la-Tortue, à Shawinigan.

Photo : Radio-Canada / Yoann Dénécé

À Joliette, la quinquagénaire serait entrée dans sa loge et aurait insisté pour y retourner, malgré l'intervention d'un responsable de la sécurité.

Avec les informations de Maude Montembeault

Mauricie et Centre du Québec

Justice