•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des travaux de Trans Mountain ont détruit l’habitat de saumons, dit un biologiste

Des blocs de bétons sont enfouis dans le sol près d'une berge.
Le biologiste Mike Pearson dit que l'installation de blocs de bétons a dégradé l'habitat de saumons dans le ruisseau Stewart. Photo: La Presse canadienne / Mike Pearson
Radio-Canada

Des travaux sur le pipeline Trans Mountain ont détruit l'habitat de saumons dans le ruisseau Stewart, en Colombie-Britannique, selon le scientifique Mike Pearson. Il remet en question maintenant la capacité de la société d'État de construire des infrastructures dans les cours d'eau si le projet d'expansion se réalise.

M. Pearson est un biologiste qui compte 30 années d'expérience. Il soutient que le « travail d’amateur » effectué sur le ruisseau Stewart, à Chilliwack, réduira la nourriture disponible pour les saumons coho et kéta et limitera leur capacité à se cacher des prédateurs. Il ajoute que ces poissons font partie de l’alimentation d’une population d’orques en danger.

[Trans Mountain] n’a pas tenu compte de l’habitat, ce qui est inacceptable.

Mike Pearson, biologiste

Trans Mountain a déposé des documents à l’Office national de l’énergie (ONE) qui montrent ses plans pour recouvrir des conduites dans le ruisseau de la vallée du Fraser. Les documents indiquent que des blocs de béton seraient installés en amont et en aval de la conduite et recouverts de petites pierres.

Mike Pearson soutient que les travaux ont été terminés en août et en septembre derniers et que, lorsqu’il a visité le site en décembre, il a pris des photos montrant que la plupart des roches avaient roulé dans le courant, laissant les blocs de béton exposés.

« Les travaux ont dégradé l’habitat de différentes façons », dit-il dans une évaluation déposée auprès de l’ONE en tant qu’intervenant pour l’écovillage de Yarrow.

Trans Mountain se défend

Trans Mountain affirme que la BC Oil and Gas Commission a approuvé ses travaux sur le ruisseau Stewart et qu’elle n’a pas découvert de problèmes sur le site durant et après les travaux.

La compagnie ajoute qu’un ingénieur tiers a élaboré le plan pour protéger les conduites exposées et a mené une étude pour s’assurer que le passage des poissons ne serait pas entravé. Elle soutient également que des plans environnementaux ont été élaborés et que le travail a été surveillé à temps plein par un professionnel de l'environnement.

Avec les informations de La Presse canadienne

Protection des espèces

Environnement