•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Rencontre cette semaine sur la situation du logement dans la Première Nation de Cat Lake

Une pancarte indiquant le nom et l'emplacement de la Première Nation de Cat Lake
La Première Nation de Cat Lake est située à 600 km au nord de Thunder Bay. Photo: avec la permission de Firstnation.ca
Radio-Canada

Selon le député néo-démocrate fédéral de Timmins-Baie James, Charlie Angus, c'est mardi que des représentants du gouvernement fédéral se rendront dans la Première Nation de Cat Lake, dans le Nord-Ouest de l'Ontario, pour discuter de la question des logements insalubres.

Le 16 janvier, la communauté autochtone située à environ 600 kilomètres au nord de Thunder Bay a décrété l'état d'urgence, en citant de multiples maladies et morts causées par des conditions de logement inadéquates.

La déclaration faite par le chef Matthew Keewaykapow fait état de moisissures excessives, de problèmes structuraux, de maladies bactériennes et d'infections pulmonaires.

Selon la Première Nation, un rapport d'inspection recommande la démolition de 87 maisons sur la centaine que compte la communauté.

La communauté exige des gouvernements fédéral et provincial un plan d'évacuation et d'investissement en logement.

Après la déclaration de l’état d’urgence, le ministère fédéral aux Services aux Autochtones Canada avait indiqué que des agents techniques rencontreraient les représentants de la Première Nation au cours de la semaine du 28 janvier pour élaborer un plan d’action.

Dans un tweet la semaine dernière, le ministre Seamus O'Regan a affirmé qu'il avait parlé récemment au chef de Cat Lake et au grand chef de la Nation Nishnawbe Aski Alvin Fiddler pour comprendre leurs préoccupations sur ce sujet très important et affirmer l’engagement du ministère à travailler ensemble sur celui-ci.

Le député néo-démocrate, Charlie Angus, estime que le ministre doit en faire davantage.

C'est nécessaire pour le gouvernement et M. O'Regan de mettre en place un plan avec les leaders de la communauté pour déclarer l'urgence de cette situation. Cette réponse d'envoyer des fonctionnaires, ce n'est pas acceptable, dit-il.

De son côté, le ministre provincial de l'Énergie, du Développement du Nord et des Mines, Greg Rickford, a indiqué que la déclaration d'état d'urgence à Cat Lake était une grande préoccupation pour le gouvernement ontarien.

Mais il a ajouté que le logement dans les réserves autochtones est une responsabilité du gouvernement fédéral.

Nord de l'Ontario

Autochtones