•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Michael Jackson à nouveau accusé de pédophilie dans un documentaire

Michael Jackson, qui porte des lunettes, tente de protéger son visage avec sa main.

Le chanteur Michael Jackson lors de son procès pour attouchements sexuels sur mineurs en 2005

Photo : AFP/Getty Images / ROBYN BECK

Radio-Canada

Le documentaire Leaving Neverland a été présenté vendredi dernier en première mondiale au Festival du film de Sundance. Il donne la parole à deux hommes qui accusent Michael Jackson de les avoir agressés sexuellement quand ils étaient enfants.

Selon le magazine Rolling Stone, les spectateurs étaient complètement sous le choc à la fin de la projection. Le magazine Variety a qualifié le documentaire réalisé par Dan Reed de « dévastateur » et de « puissant ».

Dans ce film d’une durée de quatre heures, les deux hommes aujourd’hui trentenaires, Wade Robson et James Safechuck, décrivent les abus sexuels commis sur eux par Michael Jackson. Des faits qui, relatent-ils, ont commencé lorsqu’ils avaient respectivement 7 et 10 ans, et qui se sont étalés sur plusieurs années. À plusieurs reprises, le chanteur leur aurait dit de ne rien révéler à personne, sans quoi ils passeraient tous les trois le reste de leur vie en prison.

Les détails rapportés par le documentaire

James Safechuck – qui a précisé ne pas avoir été payé pour participer au documentaire – raconte que Michael Jackson l’a emmené dans une bijouterie pour acheter un anneau en or serti de diamants avant de le lui donner lors d’une parodie de cérémonie de mariage entre lui et le garçon.

Wade Robson explique qu’en 1997, alors qu’il était adolescent et que Michael Jackson était en pleine tournée avec son HIStory World Tour, le chanteur a tenté de le sodomiser. Le lendemain, le secrétaire particulier de Michael Jackson lui aurait demandé de se débarrasser de ses sous-vêtements s’ils étaient tachés de sang. Comme c’était le cas, Wade Robson les a jetés à la poubelle.

Après la projection du documentaire, les deux hommes, ovationnés par l’assistance, étaient présents pour répondre aux questions du public.

Des accusations dénoncées

Samedi, les personnes qui gèrent les biens de Michael Jackson ont publié un communiqué indiquant que les accusations formulées dans le documentaire sont infondées.

« Le film prend des allégations non corroborées [au sujet d’événements] qui seraient apparemment survenus il y a 20 ans et les traite comme des faits », indique le communiqué.

Plusieurs actions en justice déjà intentées

En 2005, Michael Jackson avait été acquitté d'attouchements sexuels sur des mineurs après plusieurs mois de procès. À l'époque, Wade Robson avait témoigné en faveur de la vedette lors de ce procès. Il avait alors affirmé avoir plusieurs fois dormi dans la même chambre que Michael Jackson, mais que le chanteur ne l'avait jamais agressé. James Safechuck avait fait des déclarations similaires à des enquêteurs.

En 2013, Wade Robson a finalement demandé à pouvoir déposer une poursuite contre Michael Jackson (mort en 2009), le stress et le traumatisme ayant obligé le jeune homme à affronter la vérité selon laquelle il avait agressé sexuellement par le chanteur.

L'année suivante, James Safechuck a également réclamé l'autorisation du tribunal de déposer une poursuite. Les deux demandes ont été rejetées, mais pour des raisons techniques.

Le documentaire Leaving Neverland sera diffusé au printemps sur la chaîne de télévision américaine HBO.

Avec les informations de Associated Press, Variety, et Rolling Stone

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Cinéma

Arts