•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trottoirs glissants : Urgences-santé inondée d’appels

Le reportage de Valérie-Micaela Bain, suivi de la réaction de la mairesse de Montréal Valérie Plante.
Radio-Canada

Les trottoirs et les rues glacées de Montréal causent bien des ennuis aux citoyens qui s'aventurent à l'extérieur. Vendredi matin, Urgences-santé a reçu 140 appels à l'heure, soit deux fois plus que les 60 à 70 qu'elle reçoit habituellement.

En après-midi, la fréquence avait diminué à 90 appels à l’heure, dont bon nombre concernaient des chutes.

Des cadres en congé qui ont une formation de paramédics ont été rappelés au travail, de même que des mécaniciens et des employés qui font l’entretien des ambulances.

Nombreuses chutes

À 16 h, l’organisme avait reçu 166 appels concernant des chutes.

« Une journée comme aujourd’hui, où il y a des conditions météo défavorables, on a trois fois plus de patients qui vont se présenter avec des chutes reliées à la glace et à la neige », indique le Dr Jean-Marc Troquet, chef du service des urgences du Centre universitaire de santé McGill.

Le Dr Troquet précise que les femmes âgées et les jeunes hommes sont ceux qui sont les plus touchés. « Les femmes âgées, parce qu’elles font plus d’ostéoporose. Donc, une chute mineure peut entraîner une fracture. Les jeunes hommes, parce qu’ils prennent plus de risques », indique-t-il.

Urgences-santé demande d’ailleurs à la population d’éviter les sorties non essentielles et d’éviter d’appeler le 911 pour des problèmes non urgents.

L’organisme invite aussi ceux qui ont besoin de se rendre à l’urgence ou à une clinique de le faire par eux-mêmes s’ils n’ont pas besoin d’une ambulance.

La Ville à pied d'oeuvre

En entrevue à En direct avec Patrice Roy, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, estime que les employés municipaux ont donné et continuent de donner le meilleur d'eux-mêmes pour assurer la sécurité des citoyens.

« Depuis dimanche, ce sont essentiellement les mêmes équipes qui ont commencé à déblayer les rues et entamer le chargement [de la neige]. Après cela, il fut temps d'enlever l'eau, vider les puisards. [Jeudi], la situation était terrible, il y avait des flaques d'eau terribles à des intersections », a indiqué Mme Plante.

L'intervention des pompiers a d'ailleurs été nécessaire, a-t-elle précisé, en raison du mélange d'eau, de glace, de neige et de gadoue.

La première magistrate municipale croit par ailleurs que les arrondissements et la ville-centre sont suffisamment équipés pour faire face à une multiplication de ces situations de chutes de neige et de pluie, en raison des changements climatiques.

« Ceci étant dit, ce n'est pas parfait, c'est clair! Et quand j'entends parler de nombreux blessés ou de beaucoup d'appels à Urgences-santé, ça me trouble énormément », a-t-elle poursuivi.

« On continue », a encore ajouté Mme Plante.

Une quinzaine de centimètres de neige doivent tomber mardi sur la région métropolitaine.

Avec des informations de Marc Verreault et de Catherine Gauthier

Grand Montréal

Politique municipale