•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle série sur Netflix relance le phénomène Marie Kondo en Alberta

Une japonaise très souriante dans une tunique ample mais serrée à la taille par une large ceinture joint les mains devant des draperies blanches.
Marie Kondo est consultante japonaise en rangement. Sa série sur Netflix «L'art du rangement avec Marie Kondo» transpose la méthode KonMari à la téléréalité. Photo: The Associated Press / Seth Wenig
Maud Cucchi

Marie Kondo, c'est la reine japonaise de l'organisation, celle qui a réussi à rendre le rangement attrayant. Sa nouvelle série sur Netflix, sortie en janvier, relance le phénomène de la méthode KonMari en Alberta. Ce procédé consiste à ne garder que les objets qui apportent un sentiment de joie.

Helen Youn peut se targuer d’être la seule consultante agréée de toutes les Prairies pour enseigner la méthode KonMari. Elle gère un afflux inhabituel de demandes à Calgary.

Le taux de fréquentation de son site Internet a bondi de 1200 % depuis la sortie en janvier de la série L’art du rangement avec Marie Kondo, sur Netflix.

Une femme d'origine asiatique plie du linge sur un lit. La consultante Helen Youn propose des ateliers sur la méthode mise au point par Marie Kondo. Elle privilégie le rangement vertical aux piles horizontales pour situer plus facilement les objets. Photo : Radio-Canada / Louise Moquin

La consultante d’origine taïwanaise propose des ateliers pour apprendre à se détacher des objets « qui n’apportent pas de joie ». Elle a obtenu sa certification officielle en mai 2017, après une formation de trois jours à San Francisco.

Mon calendrier est complet pour le mois prochain. Je commence à prendre les réservations pour mars et avril, ce qui était inhabituel pour moi.

Helen Youn, consultante de la méthode KonMari

Son mantra? Une place pour chaque chose et chaque chose à sa place, dans la lignée de l’essai de Marie Kondo, La magie du rangement, traduit dans 40 langues. Ce manuel pratique sur le rangement sorti en 2011 a déjà séduit 5 millions de lecteurs dans le monde.

Les profits du tri

À l’autre bout de la chaîne du rangement, les friperies et les magasins de vente en consignation reçoivent des sacs-poubelle de vêtements et d’accessoires non désirés.

Une femme blonde et corpulente replace des chaussures à talons dans les rayons d'une friperie. Karyn Mc Morrow redonne une nouvelle vie aux objets non désirés dans la friperie Plato's Closet à Edmonton. Photo : Radio-Canada / Maud Cucchi

Le mois de janvier est particulièrement propice au rangement, observe Karyn Mc Morrow, la gérante de la boutique de vente et d'échange Plato’s, à Edmonton. Les clients cherchent à se débarrasser des cadeaux qu’ils n'utiliseront pas.

Selon l’usure du vêtement et sa marque, ils peuvent repartir avec une certaine somme d’argent ou l’échanger contre un autre modèle.

C’est mieux que de les jeter ou de les garder dans un placard. Quelqu’un d’autre peut en profiter.

Karyn Mc Morrow, gérante de la friperie Plato's.
Vure extérieure de la vitrine d'une boutique de vêtement au soleil couchant, en hiver.  La boutique Plato's Closet, à Edmonton, bat des records d'affluence en janvier. Photo : Radio-Canada / Maud Cucchi

Sa collègue Marissa Spence confirme que certains clients évoquent Marie Kondo pendant leurs courses, même s’il est difficile de faireune corrélation entre l’achalandage des dernières semaines et le lancement de la série sur Netflix.

Au fil des huit épisodes de la série, des familles américaines apprennent à trier et à ranger leur intérieur. L'objectif est de se concentrer sur l’essentiel. Marie Kondo leur apprend à juger de l’intérêt de garder un objet à l’aune du plaisir qu’il procure. Sinon, il faut lui exprimer sa gratitude pour la joie qu’il a apportée dans son foyer et s’en défaire.

Alberta

Maison