•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mauvais temps dans les Maritimes : des conseils pour une conduite sécuritaire

Rue enneigée de Bathurst pendant la tempête de neige du 20 janvier 2019.

Les autorités recommandent de ne pas circuler en voiture par mauvais temps. Mais que faire si on doit absolument se déplacer?

Photo : Radio-Canada / Gabriel Garon

Radio-Canada

La météo capricieuse de la dernière semaine au Nouveau-Brunswick a rendu les conditions routières hasardeuses en de nombreux endroits, qui ont été arrosés d'un mélange de neige et de pluie.

Lorsque la météo fait des siennes et que les conditions de conduite automobile se dégradent, les services policiers et services d’urgence s’empressent de recommander aux citoyens d’éviter les déplacements.

Ce n’est toutefois pas toujours possible. Pour votre sécurité et celles de ceux avec qui vous partagez la route, Gary Howard, vice-président aux communications pour le CAA Atlantique, conseille aux automobilistes de favoriser certains comportements lorsqu’ils doivent absolument conduire par mauvais temps.

Donnez-vous du temps… et de l’espace

Si vous devez voyager dans des conditions hivernales, prévoyez d’abord plus de temps que nécessaire, dit Gary Howard. Les trajets généralement très courts peuvent soudainement devenir très longs, prévient-il.

Si les routes que vous empruntez sont généralement achalandées, il faut redoubler de prudence.

La circulation dense peut être encore plus dangereuse, parce que les véhicules roulent très près les uns des autres, explique M. Howard.

Le bon sens est de mise, dit M. Howard. Soyez conscients des conditions dans lesquelles vous roulez et du fait que les autres automobilistes ont fort probablement eu la bonne idée de réduire leur vitesse pour s’y adapter.

Une voiture roule dans un mélange de neige et de gadoue.

Les conducteurs trop pressés n'ont pas leur place sur les routes lorsque les conditions hivernales sont dangereuses, disent les experts en sécurité routière.

Photo : Reuters / Max Whittaker

Lorsqu’un conducteur perd patience devant la lenteur de la circulation et se fait plus agressif, et qu’il roule collé sur le véhicule qui le précède, c’est là que les accidents se produisent, explique Gary Howard.

Si cela vous incommode de conduire dans ces circonstances, alors vous ne devriez pas conduire, ou attendre un moment où il y a moins de circulation, dit-il.

Vous ne pouvez pas arrêtez sur un dix sous dans de telles conditions routières, illustre-t-il.

Pneus d’hiver

Pour une conduite hivernale sécuritaire, les pneus d’hiver sont une nécessité. Et, non, les pneus quatre saisons ne suffisent pas, selon Gary Howard.

On les surnomme les pneus trois saisons, ironise-t-il. Ils ne sont pas faits pour l’hiver.

Une voiture progresse sur la route glacée

Les conditions routières étaient exécrables mercredi matin sur la Transcanadienne entre Moncton et Fredericton.

Photo : Radio-Canada / Catherine Allard

Le caoutchouc des pneus d’hiver est conçu pour rester souple dans des températures très froides. Cela offre la meilleure adhérence possible à la route, qu’elle soit enneigée, glacée ou boueuse.

Le freinage peut-être amélioré de 25 % simplement en remplaçant ses pneus réguliers par des pneus d’hiver, affirme Gary Howard.

Déneigez votre véhicule

Conduire dans un « igloo mobile » est dangereux pour vous… mais aussi pour les autres, car la neige ou la glace que vous avez omis de nettoyer se déloge lorsque vous roulez, puis vole en tous sens et peut atteindre les passants et les véhicules autour et derrière vous.

Une femme déneige sa voiture.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Conduire sa voiture sans avoir déneigé le toit est un danger pour la sécurité de tous les automobilistes.

Photo : Reuters / Max Whittaker

Il est important de déneiger le toit et dégivrer les fenêtres de votre automobile, mais aussi de déglacer les phares et rétroviseurs, rappelle M. Howard.

Dans le dernier mois, les policiers au Nouveau-Brunswick ont distribué des contraventions aux automobilistes qui n’avaient pas correctement déneigé leur véhicule, prévient M. Howard.

Lorsque le pire se produit

Gary Howard rappelle de bien se préparer à la conduite hivernale et de suivre attentivement les dernières informations sur la météo, pour être avisé des changements inattendus dans les conditions routières.

Si vous restez coincés, restez dans votre véhicule si c’est possible, parce que la dernière chose que vous voulez, c’est de marcher dans ce genre de conditions, dit-il.

Allumez vos feux d’urgence, faites fonctionner le chauffage dans votre véhicule s’il est sécuritaire de le faire, et appelez de l’aide.

Avec les informations de CBC

Nouveau-Brunswick

Conditions météorologiques