•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le mafieux Tony Magi abattu dans Notre-Dame-de-Grâce

Tony Magi escorté par son avocat.
Tony Magi, sortant du palais de justice de Montréal, en septembre 2010. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Antonio « Tony » Magi, un membre de la mafia montréalaise, a été abattu en plein jour, jeudi, dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce.

L'homme dans la cinquantaine a été pris pour cible à l'entrée d'un garage de la rue Saint-Jacques, près de l'intersection de l'avenue Beaconsfield.

Criblé de balles vers 11 h 15, il a été transporté dans un état critique dans un centre hospitalier, où son décès a été constaté.

L'unité des crimes majeurs du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a été dépêchée sur place.

Un périmètre de sécurité a été établi et la circulation est fermée dans les deux directions entre la rue Hingston et le Grand Boulevard.

Aucun suspect n'a été arrêté.

Habitué aux menaces de mort

Le promoteur immobilier Tony Magi a été la cible de plusieurs menaces par le passé. Victime d'un enlèvement en 2005, il a miraculeusement survécu à une tentative d'assassinat, en 2008.

En février 2011, sa femme a été visée par des projectiles d'armes à feu alors qu'elle se trouvait au volant de sa voiture.

Puis, en 2013, la police de Montréal a retrouvé une arme à feu près de sa maison, dans Notre-Dame-de-Grâce, au coin des rues Beaconsfield et Somerled. Les policiers avaient été alertés par des agents de sécurité qui étaient stationnés tout près.

Des voitures de police.Tony Magi a été atteint par balles au 6125, rue Saint-Jacques, dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce. Photo : Radio-Canada / Simon-Marc Charron

La même année, l’émission Enquête avait avancé sur la foi de sources policières crédibles que Tony Magi pourrait être lié au meurtre de Nick Rizzuto, le fils du parrain de la mafia sicilienne de l'époque, Vito Rizzuto.

Tony Magi aurait emprunté des sommes importantes au clan Rizzuto pour son projet situé au 1000, rue de la Commune Est, à Montréal, et Vito Rizzuto avait chargé son fils de faire pression sur lui pour qu'il rembourse son dû, mais en vain.

L'implication du promoteur dans ce projet immobilier avait d'ailleurs intéressé la commission Charbonneau.

Le promoteur immobilier avait nié les allégations d'Enquête. Il n'a d'ailleurs jamais été accusé dans ce dossier.

Un homme relativement discret

Malgré l'évocation fréquente de ses liens avec la mafia, Tony Magi avait eu peu de démêlés avec la justice.

En septembre 2011, il a reçu une absolution inconditionnelle après avoir plaidé coupable à une accusation d'avoir mal entreposé une arme à feu; les policiers avaient trouvé un pistolet semi-automatique dans sa table de nuit, après l'avoir arrêté au volant d'une voiture blindée.

Tony Magi a été pendant des années un acteur de premier plan dans le développement résidentiel dans l'ouest de Montréal. Il a eu des contacts privilégiés avec plusieurs maires, malgré les soupçons de la police à son égard.

Avec les informations de Pascal Robidas

Crimes et délits

Justice et faits divers