•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un ancien enseignant accusé de crimes sexuels commis il y a des décennies

L'accusé, Michael Patrick McNutt, marche devant le palais de justice de Dartmouth en faisant un geste de la main pour éloigner les micros et caméras.
L'accusé, Michael Patrick McNutt, lors de sa comparution en cour jeudi matin. Photo: Radio-Canada / Olivier Lefebvre
Radio-Canada

En Nouvelle-Écosse, 27 accusations ont été déposées contre un ancien enseignant et entraîneur bénévole pour des agressions sexuelles qui remontent aux années 1970 et 1980, dans la région d'Halifax.

Michael Patrick McNutt, 66 ans, a été arrêté sans incident chez lui, à Halifax, mercredi matin.

Le service policier d’Halifax a commencé à enquêter à son sujet lorsque de présumées victimes ont déposé des plaintes.

Il aurait agressé plus de 13 jeunes selon l’acte d’accusation. Quatorze chefs d’accusation de grossière indécence ont été déposés contre lui et treize autres d’attentat à la pudeur.

La police ne dévoile pas d’autres détails pour protéger l’identité des présumées victimes.

McNutt a comparu en cour provinciale à Dartmouth jeudi matin. Il pourra rester en liberté sous caution en attendant sa prochaine comparution, à condition de ne pas approcher des garçons de 18 ans et moins, et de se tenir à au moins 10 mètres de lieux, comme les écoles, où des jeunes peuvent être rassemblés.

Les policiers poursuivent leur enquête et prévoient déposer d’autres accusations. Ils encouragent d’ailleurs toute personne qui aurait été victime de McNutt à se faire connaître, en précisant que ces personnes seront traitées avec respect et compassion.

Nouvelle-Écosse

Crime sexuel