•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Annulation des Jeux de la Francophonie : « l’issue est évidente », déclare Blaine Higgs

Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick, en entrevue.

« Tout le processus est hors de contrôle », a lancé Blaine Higgs, au sujet des Jeux de la Francophonie 2021 à Moncton-Dieppe.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

« Si nous n'avons rien du fédéral le 31 janvier, nous annoncerons que [les Jeux de la Francophonie] n'auront pas lieu », a réitéré Blaine Higgs, jeudi, alors que Justin Trudeau assure que la balle est dans le camp de la province.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, en visite au Nouveau-Brunswick, a répété que le gouvernement fédéral est disposé à dépenser autant d’argent que le Nouveau-Brunswick pour que l’événement puisse se tenir. On est là, pour donner dollar pour dollar à la proposition du Nouveau-Brunswick, mais on attend encore une proposition formelle de leur part, a-t-il ajouté.

Sa position est conforme à celle exprimée ces dernières semaines par le représentant de son gouvernement au Nouveau-Brunswick, le ministre Dominic LeBlanc, et par la ministre fédérale responsable de la Francophonie, Mélanie Joly, qui ont tous deux répété que la contribution du fédéral ne dépasserait pas 50 % des coûts de l’événement.

Justin Trudeau qui discute avec des enfants dans une garderie de Quispamsis.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Justin Trudeau s'était rendu dans une garderie de Quispamsis, au Nouveau-Brunswick, jeudi matin, pour faire la promotion de l'allocation canadienne pour enfants.

Photo : Radio-Canada / Michèle Brideau

Le hic, c'est que chacun se renvoit la balle. Le gouvernement du Nouveau-Brunswick reste aussi sur sa position, soit de fournir 10 millions de dollars, pour des Jeux estimés à 130 millions de dollars.

Le 31 janvier, si le fédéral ne présente pas une offre, ce sera la fin de la discussion. Je ne suis pas optimiste, je ne pense pas qu'ils vont présenter une offre.

Blaine Higgs, premier ministre du Nouveau-Brunswick

Je voudrais croire que quelque chose va se passer, mais je ne pense pas. [...] Nous avons prévenu que nous n'allons pas continuer à payer pour quelque chose qui ne se produira pas, ajoute-t-il.

Quant au ministre de la Francophonie Robert Gauvin, il assure voir la situation encore d’un bon oeil et attend de parler au ministre fédéral des Affaires intergouvernementales, Dominic LeBlanc, pour commenter davantage.

Robert Gauvin, vice-premier ministre du Nouveau-Brunswick, en entrevue. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Robert Gauvin ne perd pas espoir pour les Jeux de la Francophonie 2021 à Moncton-Dieppe.

Photo : Radio-Canada

La semaine dernière, le ministre néo-brunswickois responsable de la Francophonie, Robert Gauvin, a d’ailleurs servi un ultimatum aux partenaires financiers des Jeux : s’ils ne signalent pas leur volonté d’augmenter leur part du financement d’ici le 30 janvier, le Nouveau-Brunswick entreprendra les démarches pour annuler les Jeux.

Justin Trudeau s’était rendu dans une garderie de Quispamsis, près de Saint-Jean, jeudi matin, pour faire la promotion de l’allocation canadienne pour enfants. Interrogé au sujet des Jeux de la Francophonie, il a relancé la balle au gouvernement Higgs.

C’est la décision de la province. Nous allons être là comme le gouvernement fédéral l’a toujours été pour être partenaire avec la province, mais c’est une décision de la province et j’espère que la province va respecter les droits des francophones et l’enthousiasme pour les Jeux de la Francophonie.

La visite de Justin Trudeau au Nouveau-Brunswick se poursuit. Jeudi soir, il tiendra un forum public à Miramichi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Nouveau-Brunswick

Francophonie