•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Après le froid, la pluie et le verglas, de nouveau le froid

Un col bleu s'affaire à débloquer une bouche d'égout à une intersection inondée de Montréal. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Les résidents du sud du Québec et de l'est de l'Ontario n'auront pas de répit. Après la pluie verglaçante qui a entraîné d'importantes accumulations d'eau, des pannes d'électricité et nécessité la fermeture de centaines d'écoles, c'est maintenant le froid qui menace de transformer les routes et les trottoirs en véritables patinoires.

La pluie verglaçante doit se transformer en neige sur le Québec en fin de journée en raison d'un refroidissement qui fera osciller le mercure autour de -10 degrés Celsius dans la nuit de jeudi à vendredi dans le sud du Québec et l'est de l'Ontario.

Les précipitations sont presque terminées à Montréal, mais le mercure devrait chuter radicalement la nuit prochaine, avec un minimum de -10 degrés Celsius.

Environnement Canada prévoit de la pluie ou de la pluie verglaçante se changeant en neige ce soir et cessant au cours de la nuit dans la région de Québec, avec des températures de -10 degrés Celsius. On attend des accumulations de verglas de 2 à 10 millimètres sur ces secteurs ce soir et cette nuit.

La pluie se changera également en neige dans la région de Sherbrooke, où 23 mm de pluie sont déjà tombés, causant des amoncellements d’eau considérables.

Dans les Maritimes, par contre, d'importantes quantités de pluie sont attendues au cours des prochaines heures.

Rues inondées et trottoirs glacés

Avec toute la pluie qui est tombée, plusieurs rues ont été inondées un peu partout dans le sud du Québec.

Des aqueducs se sont rompus et les puisards n’arrivent plus à drainer l’eau qui s'accumule dans les rues, les tunnels et aux intersections, notamment à Montréal et à Sherbrooke.

Une pelle mécanique dans une énorme mare d'eau et de glaceUne pelle mécanique tente de débloquer un puisard qui n'arrive pas à drainer l'eau tombée à Sherbrooke Photo : Radio-Canada

À Sherbrooke, les accumulations d'eau ont, à certains endroits, une profondeur d'une vingtaine de centimètres et mesurent plusieurs mètres de circonférence.

Plusieurs voitures sont tombées en panne après être passées dans ces mares d'eau.

Une voiture passe dans la rue, dans une énorme flaque d'eau.Beaucoup de rues achalandées, comme les boulevards Saint-Laurent et de Maisonneuve, sont inondées. Photo : CBC

Avec la baisse de température qu’on attend dans les prochaines heures, on craint que ces accumulations d’eau gèlent et créent de véritables patinoires.

« Ça va être une catastrophe, dit un passant. Il y a déjà des voitures qui ont de l’eau jusqu’aux portes, il faut absolument que ce soit évacué avant que ça gèle, parce que ça va être très problématique. »

À Montréal, les cols bleus mettent les bouchées doubles pour remédier à la situation avant l'arrivée du gel, en soirée.

Les activités de chargement de la neige tombée en fin de semaine sont donc interrompues afin que les employés puissent s'attaquer aux accumulations d'eau, qui peuvent atteindre 30 centimètres de profondeur à certains endroits, en débloquant les puisards.

Des flaques d’eau immenses et une couche de glace mouillée rendent la circulation périlleuse sur les trottoirs et les bottes à crampons ou les bottes de pluie s'imposent.

Les conditions sont également difficiles sur les routes, car les automobilistes doivent composer avec une chaussée parfois glacée, enneigée ou inondée dans les secteurs urbains.

Il y a notamment eu deux accidents mortels dans la région de Québec.

Pannes d’électricité et fermetures d’école

Le verglas, qui a succédé aux chutes de neige de mardi soir, a privé plus de 42 000 foyers québécois d'électricité jeudi, la plupart dans la couronne nord de Montréal.

À 22 h, près de 21 000 abonnés d’Hydro-Québec étaient toujours privés de courant, surtout dans la région de la Capitale-Nationale.

La pluie verglaçante et les pannes d'électricité avaient également forcé des centaines d'écoles à suspendre les cours pour la journée jeudi dans toute la région de Montréal, en Montérégie, en Estrie, dans le Centre-du-Québec, dans Chaudière-Appalaches, au Bas-Saint-Laurent ainsi qu'en Outaouais.

Les écoles pourraient de nouveau être fermées vendredi dans la région de Sherbrooke.

Le verglas a également forcé la fermeture de toutes les écoles du Nouveau-Brunswick.

Conditions météorologiques

Environnement