•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’UQAC se dote d’un comité sur le développement durable

Des étudiants mangent et travaillent près de la cantine
Des étudiants installés près de la cantine de l'UQAC Photo: Radio-Canada / Mélissa Savoie-Soulières

L'Université du Québec à Chicoutimi (UQAC) formera un comité qui planchera sur des enjeux liés au développement durable afin que l'établissement devienne carboneutre et zéro déchet.

La décision de créer un comité de travail formé d’étudiants et de membres du personnel a été prise en assemblée générale mercredi.

On va pouvoir discuter des enjeux de développement durable et prendre des décisions pour des actions concrètes. Ça va être une table où la collaboration va être mise de l’avant.

Olivier Plourde, vice-président aux affaires externes du Mouvement des associations générales étudiantes de l'UQAC (MAGE-UQAC)

Des efforts sont déjà déployés à l’UQAC pour réduire la production de déchets, faciliter le recyclage et réduire l’utilisation de plastique.

D’ici à la fin avril, les bouteilles à usage unique seront bannies.

Le MAGE-UQAC administre la cantine et la cafétéria. L’association étudiante a déjà éliminé les pailles de plastique et a considérablement réduit l’utilisation d’ustensiles jetables, affirme le vice-président aux affaires externes.

Notre but est de pouvoir considérer toute la communauté universitaire et de réduire la production de gaz à effet de serre et de déchets. On vise aussi la consultation d’experts en environnement, signale Olivier Plourde.

Le porte-parole du comité ignore quand l’UQAC pourra se targuer d’être carboneutre. Le comité aura pour mandat de fixer des échéanciers.

ACFAS

Au printemps dernier, l’université a accueilli le congrès de l’Association francophone pour le savoir (ACFAS).

Près de 3000 congressistes de partout sur la planète ont participé à l’événement organisé dans le respect des principes du développement durable.

L’organisation a relevé le défi de faire du congrès un rassemblement carboneutre. Moins de 40 grammes de déchet ont été générés pour chaque participant.

Le studio mobile de l'espace Radio-Canada.L'équipe de Style libre était dans le centre social de l'UQAC à l'occasion du 86e congrès de l'ACFAS. Photo : Radio-Canada

Saguenay–Lac-St-Jean

Développement durable