•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des citoyens rêvent à la prochaine Halte de Saint-Élie

Des citoyens ont participé à un atelier participatif pour imaginer la prochaine Halte de Saint-Élie.
Des citoyens ont participé à un atelier participatif pour imaginer la prochaine Halte de Saint-Élie. Photo: Radio-Canada / Emilie Richard

Une vingtaine de citoyens se sont présentés, mercredi soir, à un atelier participatif dans le but de concevoir un nouvel espace communautaire dans le quartier Saint-Élie à Sherbrooke. Cette halte située aux abords du chemin de Saint-Élie et sur le terrain de l'école des Aventuriers existe déjà, mais l'endroit doit être revitalisé.

Ce bout de terrain a été ciblé dans le cadre du programme particulier d'urbanisme.

On a déterminé les manques et on a identifié qu'il y avait un besoin d'un espace communautaire sur le chemin de Saint-Élie, explique Suzanne Bergeron, urbaniste, designer et coordonnatrice à la Ville de Sherbrooke.

La rencontre, organisée par la Ville et l'organisme Milieux de vie en santé, a permis aux citoyens d'exprimer leurs idées à l'aide d'un plan.

Ni la commission scolaire, ni Milieux de vie, ni la Ville n'avons d'intentions. Nous n'avons aucune idée derrière la tête. On veut vraiment que la population nous propose ses idées, ajoute Mme Bergeron qui précise que l'objectif est aussi que la population entretienne cet endroit après sa création.

Des jeux? Des airs de détente? Des potagers? Ce sont toutes des idées qui ont été déposées sur la table.

On a quatre enfants, alors c'est certain que l'on veut une place où ils peuvent jouer, sécuritaire, près de l'école et que celle-ci pourrait [être] utilisée pour certaines activités.

Marie-Andrée Michaud, résidente du quartier depuis 12 ans

Enseignante à l'école des Aventuriers, Arlyne Labrecque aimerait bien conserver les bacs à plantation.Il faudrait les entretenir. J'aimerais beaucoup aussi une fontaine d'eau parce que les élèves et les citoyens passent beaucoup par là. 

Deux jeunes filles qui fréquentent l'école, Marianne Poulin et Laurence Labrecque, ont aussi imaginé leur future halte.

Des jeux, des balançoires, des tables à pique-nique, un parcours et des espaces de détente font partie de leurs souhaits.

Après cette première étape, deux ou trois options seront présentées à la population. Un sondage permettra à la Ville d'arrêter son choix sur le bon projet, celui qui plaira aux citoyens.

La nouvelle Halte de Saint-Élie devrait être inaugurée à l'automne prochain, si tout va bien.

Estrie

Société