•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Justin Trudeau dit avoir eu de « bonnes conversations » avec Scott Moe à La Loche

Scott Moe prend la parole avec Justin Trudeau à son côté. En avant du pupitre on peut  lire: Un avenir meilleur pour La Loche en français et en anglais.

Le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, et le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, à La Loche

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a indiqué qu'il continue de travailler avec le premier ministre de la Saskatchewan, Scott Moe, en dépit de leur différend sur la taxe carbone.

M. Trudeau a dit avoir eu plusieurs « bonnes conversations » avec son homologue tant sur les sujets qui les rapprochent que sur ceux qui les divisent.

Les deux politiciens participaient mercredi à une cérémonie à La Loche au nord-ouest de la province à l’occasion du troisième anniversaire d'une fusillade meurtrière qui a secoué la communauté en 2016.

Justin Trudeau n’avait pas rencontré le premier ministre provincial lors de sa visite à Regina il y a quelques jours. Il dit être content d'en avoir eu l’occasion cette fois.

Nous allons continuer à travailler sur les sujets qui préoccupent les Saskatchewanais.

Justin Trudeau

De son côté, Scott Moe dit n’avoir eu qu’un bref échange avec M. Trudeau, notamment sur le soutien que les deux ordres de gouvernement apportent à La Loche.

L’environnement, un sujet qui divise

Le premier ministre saskatchewanais est un farouche opposant à la taxe carbone qu'Ottawa a imposée à plusieurs provinces pour lutter contre les changements climatiques. La Saskatchewan a attaqué la constitutionnalité de cette taxe devant les tribunaux qui n’ont pas encore rendu de décision sur ce dossier.

Le gouvernement provincial clame que son plan de lutte contre le changement climatique, qui n’inclut pas de taxe carbone, lui permettra d’atteindre ses cibles.

Mercredi, la Saskatchewan a émis de nouvelles réglementations qui prévoient de limiter les émissions de méthane dans l’industrie du pétrole et du gaz à 4,5 millions de tonnes par année d’ici 2025.

Ces directives prévoient aussi des amendes contre les contrevenants. Elles s’inscrivent dans le cadre du plan environnemental du gouvernement de décembre 2017.

« En tant que régulateur du secteur, nous souhaitons renforcer notre rôle. Et on veut que notre plan soit accepté par le gouvernement fédéral, parce que ça permettra d’atteindre les mêmes buts et même plus », a expliqué Bronwyn Eyre, ministre de l’Énergie de la Saskatchewan.

En avril 2018, Ottawa a annoncé de nouvelles normes en rapport aux émissions de méthane dans l’industrie du gaz et du pétrole, qui entreront en vigueur en 2020.

Le méthane est un gaz à effet de serre dont le potentiel de réchauffement de la planète sur deux décennies est 70 fois supérieur à celui du carbone, selon Environnement Canada.

Avec les informations de Ryan McKenna

Avec les informations de La Presse canadienne

Saskatchewan

Politique fédérale