•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Alec Baldwin condamné à une formation pour « gérer sa colère »

L'acteur Alec Baldwin sortant d'un poste de police de New York, le 2 novembre 2018.
L'acteur Alec Baldwin sortant d'un poste de police de New York, le 2 novembre 2018. Photo: Reuters / Andrew Kelly
Agence France-Presse

L'acteur Alec Baldwin a plaidé coupable mercredi de harcèlement et a accepté de suivre une formation pour « gérer sa colère », après avoir été interpellé pour avoir frappé un automobiliste qui lui disputait une place de stationnement.

L'homme de 60 ans a été laissé en liberté après une audience dans un tribunal de Manhattan, à condition de suivre une « brève formation pour gérer sa colère » d'ici sa prochaine comparution le 27 mars, a indiqué le procureur de Manhattan.

M. Baldwin, à qui les imitations du président Donald Trump à Saturday Night Live ont valu un prix Emmy en 2017, n'a fait aucune déclaration aux journalistes à la sortie du tribunal.

Connu pour sa forte personnalité et son caractère irascible, il avait été interpellé en novembre après s'en être pris à un homme qui venait de garer sa voiture sur une place de stationnement que l'acteur avait demandé à quelqu'un de garder pour lui.

M. Baldwin avait d'abord été inculpé de harcèlement et d'agression mais à la suite de négociations, « il a plaidé coupable à la seule accusation de harcèlement, la moins grave », a précisé un porte-parole du procureur.

Célébrités

Arts