•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Conseil du Trésor enquête aussi sur la Commission scolaire English-Montréal

Christian Dubé en conférence de presse.

Le président du Conseil du Trésor, Christian Dubé.

Photo : La Presse canadienne / Jacques Boissinot

La Presse canadienne

Après le ministre de l'Éducation, c'est au tour du président du Conseil du Trésor, Christian Dubé, d'entreprendre des vérifications au sujet du processus d'attribution des contrats à la Commission scolaire English-Montréal (CSEM).

Dans un communiqué publié mercredi après-midi, le ministre responsable de l'Administration gouvernementale et président du Conseil du Trésor annonce qu'il lance sa propre vérification des pratiques de la CSEM en vertu de l'article 27.1 de la Loi sur les contrats des organismes publics.

Cet article permet au ministre Dubé de s'assurer que l'attribution des contrats d'un organisme soumis à la loi respecte les règles établies.

Selon le communiqué diffusé par le cabinet du ministre, la vérification va s'effectuer « en concertation avec l'enquête annoncée la semaine dernière par le ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur ».

Mercredi dernier, le ministre de l'Éducation, Jean-François Roberge, a annoncé l'ouverture d'une enquête sur l'administration et la gouvernance de la commission scolaire anglophone.

Un rapport final doit être remis le 10 septembre prochain et un rapport préliminaire est attendu pour le 3 juin.

M. Roberge a évoqué un conseil des commissaires paralysé par un climat malsain et des irrégularités concernant les programmes de formation professionnelle.

Le ministre a révélé avoir été mis au fait d'« allégations sérieuses » dès son arrivée en poste. Certaines informations auraient été transmises au précédent gouvernement il y a déjà plusieurs années.

Éducation

Politique