•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

47 hommes arrêtés pendant une opération visant de présumés prédateurs sexuels

Un homme en complet derrière un lutrin. Il porte des lunettes.

Laurence Rankin, de la police de Vancouver, lors d'une conférence de presse le mercredi 23 janvier 2019, à la suite d'une opération policière.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La police de Vancouver a arrêté 47 hommes après une opération de deux mois, en 2018, visant des personnes prêtes à acheter des services sexuels auprès de mineurs.

« L’unité de la police de Vancouver contre l’exploitation travaille fort pour déterminer comment des adultes utilisent des bottins d'escortes en ligne et des réseaux sociaux pour obtenir des services sexuels de travailleurs du sexe mineurs », a déclaré le chef de police adjoint de la police de Vancouver, Laurence Rankin, en conférence de presse mercredi.

Il précise que des hommes de divers horizons ont été arrêtés, dont un enseignant, un pompier, de même que le membre d’un gang illicite. Au total, sept hommes ont été accusés.

Il ajoute que des enquêteurs publiaient de fausses annonces sur des sites de prostitution et des médias sociaux. Ceux qui répondaient aux annonces étaient avisés par texto qu’ils rencontreraient des filles entre 15 et 17 ans.

Après que l’âge, l’acte sexuel et le tarif étaient déterminés, des rencontres étaient planifiées dans des hôtels. Les 47 hommes ont été arrêtés après s’être présentés aux rendez-vous, s’attendant apparemment à recevoir des services sexuels. Toutefois, une fois sur place, ils ont été interpellés par la police.

La police dit travailler avec la Couronne pour que d’autres accusations soient portées.

« Ces projets ne concernaient pas des activités sexuelles entre deux adultes consentants. Ces projets visaient à identifier, à arrêter et à porter des accusations contre des prédateurs cherchant activement à avoir des relations sexuelles avec des adolescents », a soutenu M. Rankin.

Colombie-Britannique et Yukon

Forces de l'ordre