•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le maire de Malartic, Martin Ferron, réfléchit à son avenir politique

Martin Ferron, maire de Malartic

Martin Ferron, maire de Malartic

Photo : Radio-Canada

Emily Blais

Martin Ferron évalue la possibilité de se présenter aux prochaines élections fédérales avec l'équipe du Parti conservateur du Canada dans le comté d'Abitibi-Baie-James-Nunavik-Eeyou.

Le maire de Malartic explique évaluer ce que le Parti conservateur pourrait faire pour les enjeux régionaux.

Bien sûr j'ai une expertise au niveau de la protection de la faune, c'est des créneaux qui m'intéressent beaucoup. Le Parti conservateur à l'époque était peut-être plus au niveau de l'économie, c'était important. Mais l'environnement l'est également énormément, et ça, c'est des enjeux qui me préoccupent beaucoup et il y a un gros virage qui semble s'amorcer au niveau conservateur. Je trouve ça intéressant. J'écoute les options et je regarde aussi ailleurs ce qui pourrait se présenter, explique Martin Ferron.

Alain Rayes, lieutenant politique d'Andrew Scheer pour le Parti conservateur, confirme que deux rencontres se sont déjà déroulées avec Martin Ferron.

Naturellement, M. Ferron serait une candidature très intéressante pour nous. Ça reste quelqu'un, je pense, qui est très impliqué dans la communauté. Qui a fait ses preuves au niveau politique, qui a travaillé très fort pour la région, mais là le processus lui appartient, indique-t-il.

Les deux hommes sont d'avis qu'un député conservateur pourrait être élu aux élections fédérales prévues à l'automne prochain.

Dans Abitibi-Témiscamingue, l'ancien maire de Rouyn-Noranda Mario Provencher a annoncé sa candidature pour le Parti conservateur au mois d'octobre dernier.

Abitibi–Témiscamingue

Politique fédérale